Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEno (brian) / Sinfield (pete) › In a land of clear colours

Eno (brian) / Sinfield (pete) › In a land of clear colours

12 titres - 50:20 min

  • 1/ In a Land of Clear Colours, part one (2:12)
  • 2/ In a Land of Clear Colours, part two (12:47)
  • 3/ In a Land of Clear Colours, part three (6:47)
  • 4/ In a Land of Clear Colours, part four (3:26)
  • 5/ In a Land of Clear Colours, part five (2:52)
  • 6/ In a Land of Clear Colours, part six (1:11)
  • 7/ In a Land of Clear Colours, part seven (5:16)
  • 8/ In a Land of Clear Colours, part eight (2:20)
  • 9/ In a Land of Clear Colours, part nine (3:27)
  • 10/ In a Land of Clear Colours, part ten (3:47)
  • 11/ In a Land of Clear Colours, part eleven (3:51)
  • 12/ In a Land of Clear Colours, part twelve (2:24)

enregistrement

R.P.M. Sound Studios Inc., Angleterre, 1979

line up

Brian Eno (musique), Peter Sinfield (narration)

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
spoken word

Au moment où je rédige cette chronique, j'ai presque l'âge du Christ quand il est mort sur la croix (bien fait). J'ai bien peur d'avoir encore de nombreuses années devant moi, mais sur l'espace de ces quelques décennies, je n'ai eu, en tout et pour tout, que deux fois l'occasion de tenir le cd dont je vous parle à l'instant entre les mains. La première fois, c'était à Bruxelles, dans un des nombreux magasins d'occasions qui fleurissaient alors dans la capitale. J'ai été bien sûr intrigué par une association aussi inhabituelle. Mais ce parallèle, que j'ai du mal à concevoir fortuit, entre Sinfield et l'autre force obscure du feu King Crimson première mouture me paraissait suspect. Aussi l'ai-je laissé là, sans regrets, à la portée du prochain quidam passant par là. Je ne me souviens même pas avoir eu la curiosité de vouloir en écouter quelques extraits, bien que ce ne soit pas impossible. La seconde, je me trouvais dans une autre capitale, autrement plus grande et dont le nombre d'habitants surpassait allègrement la population de la Belgique toute entière. Là encore, dans l'effervescence de l'expérience que je vivais alors, bordé d'insouciance et nourri d'une fièvre consumériste d'ordre pathologique que je croyais pouvoir soigner par l'overdose, je ne me posai pas plus de questions, ne fus pas non plus pris par l'impérieux désir d'y prêter une oreille et finis donc par acheter l'objet. Une vraie rareté que ce disque. La belle affaire ! Mon flair ne s'y était pas trompé ; il faut toujours se fier à ses premières impressions... "In a Land of Clear Colours" n'est rien d'autre que la récitation (interminable) d'un texte de Robert Sheckley, très rarement interrompue par quelques effets ambient générés par un Brian Eno que l'on sent complètement étranger au concept. Cette version cd n'incorpore même pas les nombreuses illustrations de Leonor Quiles, comprises dans le box vinyles d'origine, entérinant l'inutilité inconmensurable de ce disque. Et si toutefois vous êtiez amateurs de Robert Sheckley, choisissez plutôt un bon livre...

note       Publiée le samedi 20 août 2005

partagez 'In a land of clear colours' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In a land of clear colours"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In a land of clear colours".

ajoutez une note sur : "In a land of clear colours"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In a land of clear colours".

ajoutez un commentaire sur : "In a land of clear colours"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In a land of clear colours".

Progmonster › samedi 20 août 2005 - 14:50  message privé !
avatar
Le hasard a voulu que je le trouve là-bas mais il n'a jamais fait partie de ma liste d'achat... l'occasion s'est présentée, voilà tout, et je n'aurais jamais fait le déplacement pour ça. Par la suite, Pete Sinfield a composé pour Céline Dion. Autant dire qu'il n'a plus de soucis à se faire pour son compte en banque.
Note donnée au disque :       
Trimalcion › samedi 20 août 2005 - 14:37  message privé !
avatar
Sinfield avait auditionné avec King Crimson Bryan Ferry pour le remplacement de Greg Lake au chant. Sa voix ne convenait pas au groupe mais ils ne l'ont pas perdu de vue ; et Sinfield a produit enuite le premier album de Roxy Music, ce qui explique sans doute ses accointances avec Eno... Si j'ai bien compris, tu es allé jusqu'à Tokyo pour acquérir cet objet... :))