Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMThe Moody Blues › In Search of The Lost Chord

The Moody Blues › In Search of The Lost Chord

cd • 12 titres • 42:07 min

  • 1Departure 0:48
  • 2Ride my see-saw 3:37
  • 3Dr.Livingstone, i presume 2:58
  • 4House of four doors 4:11
  • 5Legend of a mind 6:40
  • 6House of four doors, part 2 1:43
  • 7Voices in the sky 3:32
  • 8The best way to travel 3:12
  • 9Visions of paradise 4:15
  • 10The actor 3:09
  • 11The word 1:35
  • 12Om 6:27

enregistrement

Londres, Angleterre, janvier - juin 1968

line up

John Lodge (basse, guitare, violoncelle, chant), Ray Thomas (flûte, percussions, claviers, chant), Justin Hayward (guitares acoustiques et électriques, sitar, tabla, piano, claviers, chant), Mike Pinder (claviers, piano, mellotron, chant), Graeme Edge (batterie, percussions)

remarques

http://www.moodyblues.co.uk/

chronique

La quitte ou double de "Days of Future Passed" s'avèra payant. Pour autant, Decca ne fût pas enclin à dégager le budget nécessaire à la reconduction d'une session en compagnie du London Festival Orchestra. La compensation viendra du mellotron de Mike Pinder, déjà largement utilisé sur l'album précédent, mais qui prend ici une place prépondérante. Avec l'appui de cet instrument particulier, c'est toute une nouvelle esthétique qui voit le jour. Chez les Moody Blues, la musique pop se recouvre désormais d'une aura brumeuse, à la fois mystérieuse et mystique, charriant avec elle les images d'un passé mythologique, un monde parallèle, en d'autres temps, en d'autres lieux. Un romantisme anglo-saxon qui se nourrit de son folklore et de sa propre culture pour s'inventer un monde où la magie règne en maître ("Visions of Paradise", "The Actor"). Plus que jamais, place à l'imaginaire. À l'instar de "Their Satanic Majesties Request" des Rolling Stones, "In Search of The Lost Chord" sera surtout l'occasion pour les Moody Blues de se fondre dans le psychédélisme pur et dur, en se mettant à l'épreuve de substances en tout genres. Les délires s'expriment dans la plupart des cas avec pondération, se contentant de simples effets sur le très Floydien "The Best Way to Travel", surgissant par endroits pour créer l'étonnement à défaut de parvenir à réellement simuler un relief, alimentant aussi une énergie rock toujours tapie dans l'ombre ("Ride My See-Saw"). À l'opposé, "Legend of A Mind" et son refrain étonnant ("Timothy Leary") plaide ouvertement pour sa cause. On le voit, la conceptualisation de "In Search of The Lost Chord", de l'incantation allumée de "Departure" aux effluves orientales de "Om", en transitant même par la farce so british de "Dr.Livingstone, I Presume", est d'un tout autre registre, placé sous le signe de l'expérimentation, mais une expérimentation douce et délicate, toujours sous contrôle.

note       Publiée le samedi 21 mars 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "In Search of The Lost Chord".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In Search of The Lost Chord".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In Search of The Lost Chord".

Aladdin_Sane › mardi 16 avril 2019 - 10:52  message privé !

Je n'ai jamais accroché à la musique de ce groupe jusqu'à la découverte de cet album. J'apprécie cette pop symphonique un brin désuète aujourd'hui mais jamais ennuyeuse. Et puis, ce mellotron, ça vous pose une ambiance quand même.

Note donnée au disque :       
kama › lundi 30 mars 2009 - 12:31  message privé !

haha, voila un post qui fait envie.

Horn Abboth › dimanche 29 mars 2009 - 23:23  message privé !

" Thinking is the best way to traveeeeeel..." "Timothyyyyyyy Leeeeeaaaaaaaaaaryyyyyyyyyyyyyy..." AAarghh trop bon!! n'est-ce pas grandgousier?!

Note donnée au disque :       
Grandgousier › lundi 23 mars 2009 - 22:25  message privé !

"une expérimentation douce et délicate, toujours sous contrôle" : c'est exactement ça et c'est pour moi une des principales qualités des Moody Blues.

Note donnée au disque :