Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMoi Dix Mois › Nocturnal opera

Moi Dix Mois › Nocturnal opera

  • 2004 • Trisol Tri 228 CD • 2 CD digipack

cd 1 • 11 titres

  • 1Invite to immortality
  • 2Nocturnal romance
  • 3Monophobia
  • 4Vestige
  • 5Wizard
  • 6Mephisto waltz
  • 7Mad ingrain
  • 8The prophet
  • 9Perish
  • 10Shadow temple
  • 11Silent omen

cd 2 • 11 titres

  • 1Dialogue symphonic
  • 2Forbbiden
  • 3Dialogue symphonic (instrumental)
  • 4Forbbiden (instrumental)
  • 5Shadow temple
  • 6Night breed
  • 7Shadow temple (instrumental)
  • 8Night breed (instrumental)
  • 9Secret longing
  • 10Pageant
  • 1111/ Pageant (instrumental)

enregistrement

ON Air Azabu Studios, Bunkamura Studios, Japon

line up

Mana (guitare, programmation), Juka (chant), Kazuno (basse), Tohru (batterie), Shadow X (voix death), Yuichiro Goto (violon), Yuki Ishimaru (violon), Youko Takai (choeurs), Risa (choeurs)

remarques

le cd 2 inclut deux vidéos: 'Unmoved ' et 'Perish'. L'album est sorti sous licence de Midi:nette.

chronique

Styles
gothique
metal
Styles personnels
gothic metal/visual kei glauque

Le visual ? Un goût prononcé pour les atmosphères baroques, un esthétisme ultra développé et des packagings qui donnent envie d'acheter. 'Nocturnal opera' ne fait pas exception à cette règle, d'autant que la personne à l'origine du projet n'est nullement née de la dernière pluie puisqu'il s'agit de Mana, ex-guitariste et compositeur de Malice Mizer. Pour qui connaît la dernière période du groupe, le lien avec Moi Dix Mois est évident, tant les atmosphères musicales sont semblables. On y retrouve ce goût pour une forme de démesure symphonique glauque et baroque, ainsi que les attaques de guitare, les breaks...Seulement voilà, Malice Mizer portait le poids de ses débuts encore empreints de rock, voir de pop décadente et hésitait parfois à plonger à 100% dans les ténèbres malgré quelques belles réussites dans ce domaine ('Beast of blood', l'album 'Bara no Seidou'). Mana, lui n'hésite plus, il plonge à fond, donne à sa nouvelle formation une coloration légèrement plus metal sur certains passages vocaux, accentue encore l'aspect baroque par un usage intensif de cordes, de clavecin et d'orgue, le tout épicé de quelques choeurs féminins. Si certains morceaux ont un feeling soft ('Mephisto waltz' et son piano délicieusement tristo-kitsch), d'autres sont nettement plus lourds au niveau des climats ('Wizard' et ses riffs death metal, ses vocaux gutturaux, 'Mad Ingrain' et ses montées symphoniques sombres, ...), on note même quelques influences purement deathrock (l'excellent 'Perish') quant à l'artwork, il ne laisse planer aucun doute...du noir, du noir et encore du noir, avec de l'occulte. Il faut reconnaître que c'est efficace et bien balancé, la production est très bonne et ce mélange d'influences symphoniques grandiloquentes, de métal gothique et de goth est équilibré et maîtrisé. Les vocaux sont magistraux, le nouveau chanteur assure, quel que soit le registre. 'Nocturnal opera' est en outre accompagné d'un second cd dans le même état d'esprit qui propose quelques morceaux accompagné de leur version instrumentale ainsi qu'une plage vidéo avec deux clips.

note       Publiée le vendredi 27 octobre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Nocturnal opera".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nocturnal opera".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nocturnal opera".

Alliage › jeudi 26 février 2009 - 12:04  message privé !

C'est fou le contraste entre cet album que j'apprécie et le précédent que je ne supporte plus, mais du tout, si tant est que je l'ai déjà apprécié. "Perish" par exemple, on est loin des orgues en plastique là.

Alliage, le contraste n'est pas si grand que ça, simplement parce que cet album n'est pas si bon. Ce n'est pas parce qu'il est le meilleur dans son domaine qu'il est bon. Fuck Visual Kei.

Note donnée au disque :       
cyprine › samedi 2 août 2008 - 16:49  message privé !
Je lui préfère Bara no Seidou de MM. Impossible d'apprécier Moi dix mois si on a déjà écouté d'ailleurs. Il écrase le truc.
Note donnée au disque :       
le gritche › dimanche 29 octobre 2006 - 01:10  message privé !
De loin la meilleure production à ce jour du projet solo de Mana. Fini le mixage raté du précédent opus, ici les compos sont plus variées et plus léchées. The prophet, Monophobia... de vrais titres incontournables surtout en live.
Note donnée au disque :       
kuroikarasu › samedi 28 octobre 2006 - 19:58  message privé !
Cela sent le vécu... :D
Note donnée au disque :       
kama › samedi 28 octobre 2006 - 16:30  message privé !
Qu'estc-e que c'est kitch ce truc. Enfin le pire sa rese les fans de 15ans "ouais salut moi c'est robert mais on m'appelle yuki j'adore le visual key , je suis amoureux de ayumi miyazaki et je me branle en regardant sailor moon"
Note donnée au disque :