Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNear Earth Orbit › End of all existence

Near Earth Orbit › End of all existence

  • 2015 • Solar lodge SL030 • Lim • 1500 copies • 1 CD digipack

cd • 8 titres

  • 1The end
  • 2Abandoned world
  • 3The warning
  • 4Observing the sun
  • 5T.H.E.M.
  • 6Heat death
  • 7Taken
  • 8Anybody out there

extraits vidéo

informations

line up

Artaud Seth (chant, musique), Ashley Dayour (musique)

chronique

  • requiem de l'humanité

Chez Solar Lodge, on ne se tourne pas les pouces, c’est le moins que l’on puisse dire… Certes, ça signe peu de groupes mais concernant ce qui tourne autour de Merciful Nuns, entre pratiquement un disque par an, des concerts, le merch’, les magnifiques clips, la promotion, ça ne chôme pas et voilà que Artaud influencé par l’idée de This Mortal Coil lance un projet collectif, Alphavox. Ouf ! Mais non, il y a encore Near Earth Orbit (volontiers surnommé NEO) fondé en 2015 avec Ashley Dayour de Whispers in the Shadow et ce n’est pas comme si les deux lascars ne fichaient rien, ils en sont déjà à huit albums (sans compter les Eps et singles) ! Outre une certaine liberté musicale (axée autour du goth rock), ce projet s’articule autour de thématiques dystopiques explorant l’idée que l’humanité risquerait l’extinction, que la terre pourrait être contrôlée par des forces obscures tapies loin dans l’espace et devenir inhabitable… Pas joyeux mais chez Solar Lodge, on ne produit pas de la musique pour la plage. Le premier opus ne laisse planer aucun doute à en juger par son titre et ceux des morceaux et il est clair que cette galette est très forte en matière d’ambiance. C’est le noir intersidéral palpable chez Merciful Nuns qui est ici exploré sans retenue à la manière d’un effrayant podcast lancé depuis le 16 mars 2034 comme un avertissement de l’inéluctabilité des événements. Nappes d’infrabasses, beat lent, une basse ultra plombée, le timbre glacial qui énonce: ‘The world goes to sleep, time to face the end, deep endless blackness, towards nothingness, death in the end does not exist.’ et voilà la guitare qui explose en accords déchirants. Il y a beaucoup d’une version plus lourde et glauque des Merciful Nuns ici car on retrouve le goût du dépouillement, des arrangements ultra précis, des accords simples mais imparables dans une production d’une pureté absolue. Il y a quelque chose d’extrêmement beau dans cette musique mais aussi de très sombre, une forme de toxicité complexe qui pourrait ressembler à un message d’espoir. Le groupe revendique une portée expérimentale mais ce n’est pas sur ce disque qu’elle est la plus prégnante. Pour résumer grossièrement, ‘End of all existence’ démontre musicalement ce que Lutherion a foiré. Les grattes oscillent entre balayage spatial électrique et une froideur emplie d’espace et de magnificence; idem pour la voix qui explore les tessitures les plus caverneuses du rock gothique (sans sonner réellement metal pour autant) ou joue le rôle d’une sorte de HAL goth inéluctable. Le jeu de basse complète par ses sonorités ultra plombée, sans oublier les nappes, les sons d’ambiance du second plan. Pas la moindre miette d’aigu ici, tout est implacablement noir; rien de violent mais une intensité épaisse labourante qui pourrait sonner comme une forme de jumeau goth rock du black metal de Darkspace. ‘Head death’, la chanson la moins alambiquée et la plus rythmée fait presque office de libération. Pour autant, ce skeud sonne résolument humain dans sa fragilité la plus belle comme en témoigne l’ultime pièce, ‘Anybody out there’, sonnant à la fois comme un requiem de l’humanité et une forme de cri d’amour désespéré face à cette race aussi pathétique qu’admirable sur sa planète gonflée d’eau… L’avertissement a été lancé depuis le futur, il ne tient qu’à elle de décider de le prendre ou non au sérieux… Un noir qui broie l’estomac.

note       Publiée le mercredi 31 janvier 2024

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Darkspace - Dark Space I

Darkspace
Dark Space I

Merciful Nuns - Kvltan XI

Merciful Nuns
Kvltan XI

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "End of all existence" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "End of all existence".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "End of all existence".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "End of all existence".

Marco Envoyez un message privé àMarco
avatar

Merci allobroge ! ;)

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan  Shelleyan est en ligne !
avatar

Ok, merci. C'est vrai que le son sur les premiers est un peu faible

Note donnée au disque :       
allobroge Envoyez un message privé àallobroge

Pour Marco et G.O.D: Dans l'ensemble le son est meilleur que les originaux et pas de gros changements dans le mix à l'exception notable de Necromanteion 4 (remix de remix peu à mon goût ).

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan  Shelleyan est en ligne !
avatar

je ne les ai pas écoutées, Marco :0(

Note donnée au disque :       
nicola Envoyez un message privé ànicola

Petite contrainte oulipienne : taper un texte en bon francaoui (oui, je triche) sur un clavier qwerty, donc sans les diacritiques (accents et compagnie).

Message édité le 05-02-2024 à 20:52 par nicola