Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPopol Vuh › Sei Still Wisse Ich Bin

Popol Vuh › Sei Still Wisse Ich Bin

  • 1981 • Racket Records RRK 15029 • 1 LP 33 tours
  • 2006 • Spv 085-70242 CD • 1 CD digipack

8 titres - 38:57 min

  • 1/ Wehe khorazin (6:21)
  • 2/ Und als er sah es geht dem ende zu (7:10)
  • 3/ Garten der gemeinschaft (4:45)
  • 4/ Gemeinsam aßen sie das brot (3:00)
  • 5/ Laß los (6:44)
  • 6/ Gemeinsam tranken sie den wein (4:00)
  • 7/ Als lebten die engel auf erden (2:12)
  • 8/ King Minos III (5:02)

enregistrement

Bavaria Tonstudio, Munich, Allemagne, 1980

line up

Florian Fricke (piano, chant), Daniel Fichelscher (guitares, percussions), Chris Karrer (saxophone soprano), Renate Knaup (chant), Choral Ensemble Of The Bavarian State Opera (choeurs)

remarques

chronique

Beau paradoxe : "Sei Still Wisse Ich Bin" n'est pas une musique de film. Il en possède néanmoins la qualité intrinsèque. La plage d'ouverture, "Wehe Khorazin", portée à bout de bras par une chorale dantesque en est l'exemple le plus parfait, s'inscrivant dans la longue tradition de titres que Popol Vuh nous avait déjà apporté, comme "Vuh", "Aguirre" ou encore "Bruder Des Schattens" (sur "Nosferatu"). Qu'il s'agisse de l'Ensemble du Théâtre de Bavière, de Renate Knaup, encore présente mais dont le timbre de voix se fond désormais dans la masse, ou enfin les exercices gutturaux façon bonze tibétains qui introduisent "Und Als Er Sah Es Geht Dem Ende Zu", les arrangements et le soin apporté à la mise en valeur de ces multiples invitations à l'incantation suprême concourent à faire de "Sei Still Wisse Ich Bin" l'album le plus mystique que nous ait délivré Florian Fricke depuis une bonne demi-douzaine d'années... Bien sûr, la guitare et les percussions de Daniel Fichelscher se font entendre mais, un peu à l'image du clavier de Florian Fricke qui s'était progressivement effacé du paysage, sa musique suggère des silences, souligne des intonations pour mieux révéler dans les interstices la portée hautement spirituelle et philosophique d'une telle démarche. Pour la première fois peut-être, ce sont avant toutes choses les talents de compositeurs de nos deux acolytes qui transparaissent au travers de cette oeuvre. Dans un tel contexte, "Laß Los" ou "Gemeinsam Tranken Sie Den Wein", scandés au rythme des mantras, apparaissent comme des fragments de processions religieuses. "Sei Still Wisse Ich Bin", avec "Agape" (1983) puis "Spirit of Peace" (1985), ouvre une nouvelle ère dans le parcours chamarré de Popol Vuh, sans doute celle où le groupe allemand concrétise toutes ses attentes en terme de quête de spiritualité.

note       Publiée le dimanche 11 janvier 2009

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Sei Still Wisse Ich Bin" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Sei Still Wisse Ich Bin".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Sei Still Wisse Ich Bin".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Sei Still Wisse Ich Bin".

SEN Envoyez un message privé àSEN

C'est vrai que celui là c'est un chef d'oeuvre, mais après j'ai fait l'impasse aussi.... sans être complètement mauvais c'est nettement moins inspiré !

Note donnée au disque :       
Hazincourt Envoyez un message privé àHazincourt

Merci vincenzo ! je crois que je vais arrêter là alors dans la disco de Popol Vuh. Sauf si tu en a un a me conseiller après "Fitzcarraldo" ?

vincenzo Envoyez un message privé àvincenzo

For you and me est assez mauvais... je suis pourtant très fan de Popol Vuh mais là... non : new age niais

Note donnée au disque :       
Hazincourt Envoyez un message privé àHazincourt

Quelqu'un sait ce que vaut "For You And Me" ? m'étant arrêté à "Cobra Verde" dans la discographie du groupe, et n'osant aller plus loin. merci !

Walter Smoke Envoyez un message privé àWalter Smoke

@SEN : j'ai pu écouter Kailash, et franchement c'est pas la joie absolue sur le premier disque, j'aime pas Fricke quand il se promène sur son piano.
Le second disque est en revanche bien plus intéressant, avec de potentielles pépites.