Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPopol Vuh › Herz Aus Glas

Popol Vuh › Herz Aus Glas

  • 1977 • Egg records 900.536 • 1 LP 33 tours
  • 2005 • Spv 085-70182 CD • 1 CD digipack

9 titres - 43:53 min

  • 1/ Engel der gegenwart (8:20)
  • 2/ Blätter aus dem buch der kühnheit (4:20)
  • 3/ Das lied von den hohen bergen (4:12)
  • 4/ Hüter der schwelle (3:48)
  • 5/ Der ruf (4:44)
  • 6/ Singet, denn der gesang vertreibt die wölfe (4:16)
  • 7/ Gemeinschaft (3:50)
  • 8/ Auf dem weg (alternative guitar version) (4:44)
  • 9/ Hand in hand in hand (agape guitar version) (5:44)

enregistrement

Bavaria Tonstudio, Munich, Allemagne, 1976

line up

Florian Fricke (piano, synthétiseur), Daniel Fichelscher (guitares, percussions), Mattias V. Tippelskirch (flûte), Al Gromer (sitar)

remarques

chronique

Deuxième participation du groupe allemand à la réalisation de la musique d'un film de Werner Herzog, "Herz Aus Glas" ne trahit en rien le long cheminement qui a conduit Popol Vuh à stabiliser son mode d'expression à travers le prisme des mantras hindoux en déclinaisons de proportions modestes pour les oreilles occidentales. À l'instar des italiens de Goblin qui signèrent quelques unes des bandes sons les plus emblématiques des films d'épouvante de Dario Argento, Popol Vuh ne va désormais presque exclusivement exister qu'à travers ce travail en se consacrant à cette tâche qui consiste à créer des musiques pour images. "Nosferatu", "Fitzcarraldo", "Cobra Verde" et "Mein Liebster Feind" suivront, parfois avec des intervalles de plus en plus grand entre chaque publication. "Herz Aus Glas" est un peu à part car très peu d'éléments laissent à entendre qu'il s'agit là à proprement parler d'une musique de film. À dire vrai, il aurait pu s'agir d'un nouvel essai studio dans le prolongement de ce que Popol Vuh avait accompli sur "Letzte Tage Letzte Nachte" qu'on n'y aurait vu que du feu... C'est d'ailleurs sans doute sous cet angle particulier qu'il faut s'imprégner du présent disque sous peine de voir poindre la déception. Contrairement à "Aguirre" qui se reposait sur un thème unique, redondant mais puissant, ou encore "Nosferatu" qui, bien que constitué de divers éléments rassemblés vaille que vaille dans l'espoir un peu fou d'en faire un tout pas toujours cohérent, comportait quelques moments forts qui soulignaient la dimension horrifique du film. Rien de tout cela ici. On retrouve les parfums épicés de l'Inde profonde grâce au sitar du jamais très loin Al Gromer ("Das Lied von Den Hohen Bergen"), mais aussi des passages plus rock, à l'image des titres "Hüter der Schwelle" ou encore "Der Ruf". Un Popol Vuh fidèle à lui-même.

note       Publiée le dimanche 11 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Herz Aus Glas".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Herz Aus Glas".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Herz Aus Glas".

Aladdin_Sane › dimanche 9 février 2014 - 14:20 Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Je découvre et j'aime beaucoup ce mélange folk qui me fait penser à la fois au Pink Floyd des débuts et à Mike Olfield. Il faut que je creuse les autres BO de ce groupe...

DummyCT › lundi 21 mai 2012 - 07:52 Envoyez un message privé àDummyCT

Je trouve que cet album est vraiment sous-estimé : bien qu'il n'y ait pas de thème revenant, les morceaux ont tout de même une certaine continuité et une puissance bien oubliées !