Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFields Of The Nephilim › Elizium

Fields Of The Nephilim › Elizium

cd • 8 titres

  • 1Dead but dreaming
  • 2For her light
  • 3At the gates of silent memory
  • 4Paradise regained
  • 5Submission
  • 6Sumerland (what dreams may come)
  • 7Wail of sumer
  • 8And there will your heart be also

enregistrement

Park Gate Studios, Battle, Angleterre

line up

Carl McCoy (chant), Tony Pettitt (basse), Paul Wright (guitare), Don Wright (batterie), Peter Yates (guitare), Jon Earin (claviers)

remarques

chronique

Pour beaucoup, 'Elyzium' est LE chef-d'oeuvre des Fields of the Nephilim. Sans leur donner tort, je ne partage pas non plus totalement cet avis. Il est clair que cet album est un essai ambitieux, le genre de galette à écouter de manière concentrée...Reprenant les atmosphères mystiques de 'The Nephilim', nos cow-boys de l'au-delà poussent le thème plus loin encore en amplifiant le travail sur les ambiances; 'Elyzium' devient dès lors un véritable voyage initiatique au coeur des ombres. S'inspirant beaucoup des mythes de Sumer, des croyances chamaniques et de restes bibliques, il se présente comme un tout homogène à écouter d'une traite, un disque lent et complexe avec de longues introductions, des passages atmosphériques et des textes abondants, soigneusement travaillés. Le gothic rock des Fields of the Nephilim s'éloigne de plus en plus clairement des racines post punk et auraient plutôt tendance à s'inspirer de quelques échos progressifs (une version goth des Pink Floyds ? Ne me frappez pas), bien que ses climats sombres le situent clairement dans le genre gothique. Sombre ? C'est certain mais ses compositions ont également quelque chose d'aérien, les guitares semblent s'insinuer comme des langues de brume, le chant paraît nappé d'échos et la rythmique prend des allures de guide sur le chemin qui mène au Styx. Quelques touches de claviers discrètes renforcent davantage encore ce climat mystique, quasi religieux. Pourquoi donc ne le considère-je pas comme Le chef-d'oeuvre des Nefs alors qu'il en a clairement toutes les qualités ? C'est juste une question de goût, l'aspect un brin plus direct, moins ambient justement, de ses deux prédécesseurs me les fait préférer à celui-ci qui n'en demeure pas moins un excellent album (raaah, la mélancolie de 'And there will your heart be also', l'intro superbe 'Dead but dreaming', 'For her light'...) indispensable pour tout fan du groupe.

note       Publiée le lundi 30 juillet 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • yog sothoth
  • Sartoris
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Elizium" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Elizium".

notes

Note moyenne        21 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Elizium".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Elizium".

ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

Je pense qu'il faut surtout aller en arrière et écouter les précédents ! "Zoon" c'est une merde "Fallen" c'est gentils , "Mourning Sun" c'est pas mal il faut le dire , mais ils ne retrouveront jamais le niveau d'Elizium et d'avant , le fait que tous les musiciens ont changé y est pour beaucoup à mons avis. Mr McCoy n'a pas le niveau de ses anciens zikos !!!!

Message édité le 02-10-2022 à 17:11 par Progpsychindus

Dane Envoyez un message privé àDane

Ecoute le live Earth Inferno alors.

Sartoris Envoyez un message privé àSartoris

Comment ais-je pu à l'époque passer à côté de ce disque ? Mystère de l'adolescence et de ses choix partiaux et bornés. En tout cas il tourne tourne tourne chez moi depuis quelques jours.

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Je lis "Pink Floyd ne frappez pas" mais j'y ai pensé plein de fois. Enfin, le Pink Floyd de la fin, celui de Momentary Lapse of Reason et Division Bell, sans les solos de blues, avec cette gravité et cette répétitivité et cet expectoration bien chimique qu'il n'y a pas chez les récents Pink Floyd. Idéal quand on a la tête à l'envers (cf. Earth, Bees)

julius_manes Envoyez un message privé àjulius_manes

Jamais vraiment compris ce qu'on lui trouvait à cet album de rock, ni vraiment goth, ni vraiment prog, juste limite hard-rock 80's, avec ses vieux plans solos de gratte... c'est bien fait, certes, mais ça casse ni une, ni 2, ni 3 pattes à un canard... 3,5/6

Note donnée au disque :