Vous êtes ici › Les groupes / artistesLThe Lords Of The New Church › Is nothing sacred ?

The Lords Of The New Church › Is nothing sacred ?

cd • 11 titres

  • 1Dance with me
  • 2Bad timing
  • 3Johnny too bad
  • 4Don't worry children
  • 5The night is calling
  • 6Black girl white girl
  • 7Goin' downtown
  • 8Tales of two cities
  • 9World without end
  • 10Partners in crime
  • 11Live for today

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Farmyard Studios, Grande-Bretagne

line up

Stiv Bator (chant), brian james (guitare, choeurs), Dave Treguna (basse, choeurs), Nicky Turner (batterie, choeurs)

Musiciens additionnels : Matt Black (claviers, synthés), Rudi Thomson (saxophone, trompette), Simon Lloyd (saxophone, trompette), Todd Rundgren (synthé)

remarques

chronique

C'est sûr que débuter par 'Dance with me', c'est directement apprivoiser la meute, ce groove dansant as fuck, avec synthés dégoulinant en arrière-plan, thème de saxo...En gros, tout ce qu'on devrait détester et qu'on ne déteste pourtant pas. Commercial mais tellement sexy. Il va falloir s'y faire parce que les Lords vont sans cesse danser sur le fil du rasoir entre une électricité sale et rock'n' roll et une production calibrée pour domestiquer la bête et la rendre plus présentable. Parfois, ça marche comme sur la reprise de 'Live for today' ou 'Bad timing' où les synthés new wave se collent plutôt pas mal avec le reste de la musique, parfois ça foire, notamment sur le splendide 'Johnny too bad' défiguré par d'horribles cuivres ou 'Don't worry children' où s'ajoutent en plus des choeurs féminins. C'est pas nouveau, si les mecs n'étaient pas si doués pour écrire des mélodies somptueuses, que Stiv n'avait pas cette putain de voix, nul doute qu'on les aurait renvoyés dans le caniveau à coup de pompes dans le cul. Heureusement, il y a aussi 'Black girl, white girl' (curieux, on dirait presque Iggy qui chante avec les Kinks), 'Tales of two cities', 'Partners in crime', pour rappeler que les Lords viennent du monde de la nuit, du punk rock et que c'est dans cet univers-là qu'ils sont vraiment eux-mêmes et efficaces. D'ailleurs, plus 'Is nothing sacred' avance, plus le ton se fait sombre, presque rituel, et les vilains cuivres n'apparaissent plus. Je sais que je reviens sans cesse sur cette question de la production dans mes chroniques du groupe mais je ne puis m'ôter de la tête qu'elle constitue leur plus gros handicap, un écueil plutôt bien contourné sur le premier disque mais moins bien géré ici, de même que pour l'opus suivant. Les Damned ont su jouer avec cette dérision kitsch mais les Lords ont plus de mal et cela nuit à leur crédibilité. On leur pardonne car c'est bien écrit et que les images ont prouvé que sur scène, les mecs sont crédibles et sincères. Ca n'en rend que plus regrettable ces maladresses heureusement trop peu nombreuses pour gâcher le plaisir de l'écoute même si, comme je l'ai lu de la plume d'un autre journaliste, ce second essai marque plus en pas en arrière qu'en avant par rapport au premier et force est d'approuver ce commentaire.

note       Publiée le jeudi 1 août 2013

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Is nothing sacred ?" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Is nothing sacred ?".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Is nothing sacred ?".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Is nothing sacred ?".

zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Le premier titre n'est pas si horripilant que ça ...Un trip ado, quoi, les paroles

SEN Envoyez un message privé àSEN

En fait je vais même pousser ma note à 5 boules il est très bien cet album !

Note donnée au disque :       
SEN Envoyez un message privé àSEN

Trouvé en vinyle pour 3 € en super état, difficile de s'en priver ! Un skeud qui alterne le bon et le moins bon, le premier morceaux est assez horripilant quand même, heureusement le reste de l'album tape un peu plus dans la veine post punk/Gothique qui me plaisait tant dans le premier album... Un excellent investissement quoi !

Note donnée au disque :