Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFields Of The Nephilim › Fallen

Fields Of The Nephilim › Fallen

cd • 10 titres

  • 1Dead to the world
  • 2From the fire
  • 3Thirst
  • 4Darkcell AD
  • 5Subsanity
  • 6Hollow doll
  • 7Fallen
  • 8Deeper
  • 9Premonition
  • 10One more nightmare

enregistrement

Produit par Carl Mc Coy et Tony Petitt

line up

Carl Mc Coy (chant, musique), Tony Petitt (basse, musique)

remarques

Paul et Nod Wright du line up original sont remerciés pour les titres 4 et 10 qui sont de nouvelles versions d'anciens morceaux
Le cd existe en version limitée double cd contenant un second disque live ou en version BOX avec trois photos et un mini cd bonus.

chronique

Maintes fois annoncé, maintes fois repoussé, démenti, ce fameux nouvel album des Fields of the Nephilim, le premier en studio depuis près de douze ans (les derniers disques ayant été des live, compilations et autres rééditions) prenait réellement des allures d’Arlésienne, d’autant plus que les frères Wright venaient de créer leur propre groupe, The Last rites, et l’on commençait à se demander si ces rumeurs de reformation n’étaient pas que pure intox. Hé bien, il semblerait que non puisque ‘Fallen’ a fini par tomber dans les bacs au moment où l’on n’y croyait plus. Tout ce temps pour ça ? Vu la médiatisation de ces dernières années, on aurait pu espérer un chef-d’œuvre, et voilà juste un 'bon' album. Reprenons depuis le début. Pour les fans se posait la question de l’orientation musicale du groupe; reviendrait-il à ses racines gothiques ? Poursuivrait-il dans une voie plus indus/ métal à la Nefilim ? Je dirais que le groupe a coupé la poire en deux. Carl Mc Coy n’étant plus seul à l’écriture, il semblait logique que l’atmosphère ne dérive pas immédiatement de ses goûts mais près de dix ans se sont tout de même écoulés et imaginer retrouver le groupe d'alors (limité aujourd'hui à Mc Coy et Pettitt) semblait hypothétique. Les morceaux oscillent entre une violence plus proche de Nefilim et des morceaux plus gothic rock mais dans l’ensemble, les guitares se sont durcies et flirtent volontiers avec le métal. La voix navigue entre rugissement et timbre plus clair, avec parfois quelques effets dessus, et on note une présence plus marquée même si discrète des machines qui confèrent d’ailleurs une indéniable efficacité aux mélodies. Plus puissante et ténébreuse que jamais, la musique n’a donc rien perdu de son potentiel et conservé une certaine subtilité dans ses constructions, refusant heureusement de céder aux sirènes de la violence facile. Mais au final, Fields of the Nephilim n’étant plus seul sur les rangs dans le genre, ‘Fallen’ suffira-t-il à relancer leur carrière ? Peut-être mais un second album serait nécessaire pour le confirmer pleinement, d'autant que des rumeurs courent que celui-ci n'a pas vu sa sortie définitive avalisée par les musiciens...3,5/6

note       Publiée le mercredi 26 février 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Fallen".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fallen".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fallen".

Celtique › dimanche 16 décembre 2007 - 11:31  message privé !
Album décevant, Mc Coy lui même n'était pas au courant de sa sortie, c'est la maison de disque qui a tout décidé, et cela se voit malheureusement...
Note donnée au disque :       
Gaylord › mercredi 4 juillet 2007 - 20:21  message privé !
Pas un véritable album, mais une compilation de démos et autres versions différentes. Une déception.
Note donnée au disque :       
Solvant › mercredi 1 novembre 2006 - 21:43  message privé !
Je ne trouve aucun Charme dans cet album.(Je l'ai revendu). Rien, aucun rêve digne de ELIZIUM le Grandiose. Du goth métal facile c'est tout. Hyper décevant. Il reste dans l'édition Coffret deluxe le titre pas mal "From the fire" et surtout le tres bon (tres Sisters of Mercy) "Laura". Voilà
Note donnée au disque :       
nightmare › jeudi 4 septembre 2003 - 15:29  message privé !
une atmosphère unique, qui n'est pas desservie par un artwork magnifique, une invitation à un rêve étrange...