Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSixteen Horsepower › Hoarse

Sixteen Horsepower › Hoarse

cd • 11 titres

  • 1American wheeze
  • 2Black soul choir
  • 3Bad moon risin'
  • 4Low estate
  • 5For heaven's sake
  • 6Black lung
  • 7Horse head
  • 8South Pennsylvania waltz
  • 9Brimstone Rock
  • 10Fire spirit
  • 11Day of the lords

enregistrement

Enregistré live au Bluebird Theatre, Denver, Colorado, USA, le 6 mai 1998, sauf 'Horse head' enregistré au même endroit mais en mars 1998 et 'Fire spirit' enregistré au Bataclan, Paris, France le 21 octobre 1998

line up

David Eugene Edwards (chant, guitare, banjo, concertina), Pascal Humbert (basse, contrebasse, orgue, piano), Jean-Yves Tola (batterie, percussions), Steve Taylor (guitare, piano)

remarques

chronique

Styles
country
folk
gothique
rock
Styles personnels
americana / blues ténébreux

Pour un groupe comme Sixteen Horsepower qui puise ses racines dans le folklore, le blues, dans l'esprit de la terre dans ce qu'il a de plus noble, le disque live était une étape incontournable. Comment imaginer une musique écrite sur des guitares sèches, des accordéons, sous le porche ou au coin du feu ne pas être jouée en direct ? 'Hoarse' comble cette lacune en proposant une compilation de chansons enregistrées à Denver en mars et mai 1998, ainsi qu'une reprise du 'Fire spirit' de Gun Club à Paris en duo avec Bertrand Cantat de Noir Désir. Les reprises justement, elles nous en disent long sur le groupe...Quand on sait que David Eugene Edwards a grandi uniquement avec de l'orgue d'église, du blues, trouver ici des reprises de Joy Division et de Gun Club peut sembler bien surprenant...Pas tant que ça au final car chacun à leur manière, David, Ian Curtis et Jeffrey Lee Pierce sont des artistes ayant capté des vérités intemporelles et l'on s'étonne presque de ne pas entendre de cover de Nick Cave. A la place, une interprétation impeccable du 'Bad moon rising' de John Fogerty. Quant aux morceaux de la plume de Sixteen Horspower, ils sont tous simplement magistraux, il suffit d'écouter la version endiablée de 'Black soul choir', le spleen de 'Low estate' ou le blues poignant de 'South Pennsylvania' pour s'en convaincre. Sixteen Horsepower ? Quel putain de groupe !

note       Publiée le mercredi 20 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hoarse".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hoarse".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hoarse".

ericbaisons › mercredi 28 avril 2010 - 23:18  message privé !

Sans valoir tout à fait le live 2001, la playlist de ce Hoarse est bien bandante. Et la voix de Eugene toujours au top

Note donnée au disque :       
boumbastik › samedi 6 septembre 2008 - 23:09  message privé !
une espèce de désespoir hante ce skeud, ça me fout le bourdon, merde... musique sombre, triste, oppressante et pourtant attrayante.
Potters field › vendredi 11 janvier 2008 - 12:31  message privé !
In-12, demi reliure à coins, basane noire. bel exemplaire.
Yougli › mercredi 20 septembre 2006 - 19:34  message privé !
16Horsepower, le Joy Division du deep south américain ? pas loin en tout cas... il existe un DVD live de 16HP avec une autre reprise de Joy Division (Heart and Soul) qui vaut son pesant de cacahuètes... et je suis d'accord aussi: quel putain de groupe !
Note donnée au disque :