Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSixteen Horsepower › Secret South

Sixteen Horsepower › Secret South

cd • 11 titres

  • 1Clagger
  • 2Wayfaring stranger
  • 3Cinder Alley
  • 4Burning bush
  • 5Poor mouth
  • 6Silver saddle
  • 7Praying Arm Lane
  • 8Splinters
  • 9Just like birds
  • 10Nobody 'cept you
  • 11Straw foot

enregistrement

Hamilton Glory Lodge, Blue River, Colorado, USA

line up

David Eugene Edwards (chant, banjo, guitare), Jean-Yves Tola (batterie, percussions, choeurs), Pascal Humbert (piano, orgue, basse, choeurs), Steven Taylor (guitare), Asher Edwards, Elin Palmer, Rebecca Vera (violons, cello)

remarques

'Nobody 'cept you' est une reprise de Bob Dylan

chronique

Styles
country
folk
gothique
rock
Styles personnels
americana / blues cabaret glauque

Troisième album pour les Sixteen Horsepower, opus où le rock sonne encore plus lourd et sombre que sur 'Low estate' (les excellents 'Clagger' ou 'Cinder Alley') et où les influences bluesy se font plus tristes que jamais ('Burning bush', 'Poor mouth'). On note une présence moins accrue des instruments traditionnels comme le banjo ou le concertina (je n'ai pas dit qu'ils avaient disparu, comme en témoignent 'Praying arm Lane' ou le très bon 'Straw foot'), même si piano, orgue et violons (le splendide 'Just like birds') hantent encore les compositions de David Eugene Edwards et ses collègues. Mélancolique et écorché, 'Secret South' sonne comme un album lourd à porter, empreint d'une fatigue poussièreuse, comme si le produire avait demandé un ultime sursaut d'énergie, sursaut qui confère aux chansons ce feeling profond et déséspéré qui caractérise la musique du groupe. Quel est donc ce fardeau qui pèse si lourd sur les épaules de David Eugene Edwards pour que chacun de ses disques sonne comme un chemin de croix à la fois terrible et si puissamment magnifique ? Quels sont ces doutes qui d'un banjo, un piano, quelques violons et une guitare engendrent des mélodies si baignées de spleen ? 'Secret South' n'apporte pas de réponse mais se positionne une fois de plus comme un pur joyau de tristesse.

note       Publiée le mercredi 20 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Secret South".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Secret South".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Secret South".

spock27 › samedi 19 juillet 2008 - 13:58  message privé !
marrant, moi, c'est tout le contraire, c'est mon préféré et comme la tournée qui en fait l'écho fait l'objet d'un double live donc pur bonheur ! alain
Note donnée au disque :       
moustache › mercredi 12 mars 2008 - 17:14  message privé !
Bon album que je trouve cependant moins intéressant que les deux fameux prédécesseurs.
Note donnée au disque :       
Møjo › jeudi 18 octobre 2007 - 13:42  message privé !
Le seul 16hp que je peux pas piffer, un ou deux titres à sauver (Praying Arm Lane, mmm), mais alors les power-ballads de goût douteux genre Cinder Alley (au secours!) ou Splinters (gâAâAargl!), plutôt me flanquer par la fenêtre..
Note donnée au disque :