Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLunatic › Le Crime Paie

Lunatic › Le Crime Paie

2 titres - 10:00 min

  • A/ Le Crime Paie
  • B/ Le Crime Paie (Instrumental)

line up

Ali (MC) / B2oba (MC) / Time Bomb (production)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
dark kaïra

Un trou noir perce la surface du hip-hop hexagonal en 1996. Puis neutralise tout rappeur environnant, par absorption. "Le Crime Paie", titre seul et ô combien isolé dont j'aurais pu vous parler via la première - et culte - compilation Hostile. Mais à l'heure où internet n'était pas la maîtresse dimension, cette compile - pour autant qu'elle ne soit pas avare en claques multiples - n'a jamais intéressé personne que pour UN titre, quand elle sévissait encore dans les circuits. Et quel titre. Que des clichés déjà établis dans le rap, rien de nouveau pour qui connaissait ce qui se faisait dans les bas-fonds new-yorkais, mais quel magnétisme ! "Le Crime Paie" a quelque chose d'aveugle, de totalement détaché et qui tombe comme le glas. L'instru sculptée par le Time Bomb est la plus lugubre sur laquelle n'aie jamais rappé Lunatic... ni aucun rappeur français. Une onde de basse arrachée à Gary King et rendue, curesque, aux ténèbres de l'asphalte. Sensuelle comme l'étreinte d'un ravisseur puis striée de notes cristallines belles comme le scintillement de son couteau. Les flows des deux MC's donnent ici leçon de tentation, pas encores passés sur le tout-synthétique, appuyés par un beat organique "à l'ancienne" et travaillant leurs verses "à l'ancienne" aussi. L'ourson d'alors était - à moins que ce ne soit l'inverse compte tenu de leur forte proximité underground via le Time bomb - sous forte influence Oxmo Puccino (pour le côté "flow avec une bouchée de casse-dalle pas avalée calée dans le creux de la joue"). Il semble d'ailleurs lui rendre indirectement ou inconsciemment hommage dès son entrée sur le beat. Sa diction y est nonchalante, mais froide et d'une menace qui nous semble lointaine à cause de cette instru en GHB qui nous docilise. Les visions qu'il provoque via des lyrics à la puissance retorse, subtilement séductrice, donnent des frissons ("je m'introduis la nuit quand les gens sont endormis") et sa lucidité pourtant tout frais sorti du nid reste une énigme ("mon rap : un poème sans poésie") surtout quand on connaît son évolution vers le néant. Ali, contrepoids svelte, vient se poser par clignotements comme un semblant de remords. Les deux croisent leurs flows et alternent de façon extrêmement fluide leur criblage verbal méthodique et implacable, donnant la vision sublime de deux serpents s'entrelaçant sous la Lune. Le cliquetis de l'automatique qu'on entend, simple insecte mécanique ponctuant un instant ce lent écoulement de magma urbain, verrouille le tout. Lunatic égale le Mobb Deep d'alors, les sommets du D.I.T.C. ou les meilleures productions des Beatminerz, l'espace d'un impact où ils sont pour la dernière fois honnêtement qualifiables de profonds... Quelque chose est déjà mort dans le rap français (une forme d'innocence heureuse ?), la colle à lèvres appliquée, et Lunatic est le médecin légiste. Celui qui vient de tripatouiller dans ce gamin raide découpé et qui dit machinalement à son collègue qu'il va bouffer, avant de poser le costotome et de retirer les gants en deux 'floc' sinistres.

note       Publiée le vendredi 28 février 2014

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Le Crime Paie".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Le Crime Paie".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Le Crime Paie".

stankey › samedi 1 mars 2014 - 23:27  message privé !

Bah oui, effort louable...:) Mais trop 'scolaire'...je préfère l'ambiance No Future de 'Mauvais oeil'

No background › samedi 1 mars 2014 - 23:23  message privé !

" Time bomb explose ! combien de blessés fils ? "
Avec le featuring sur le titre d'Oxmo "Black mafia" et "Les vrais savent", "Le crime paie" est le meilleur morceau sur lequel apparaît B2O.

Note donnée au disque :       
nowyouknow › samedi 1 mars 2014 - 09:13  message privé !

"Pourquoi je suis violent dans mes rimes, friand de crime dans mes textes ? Les vrais savent que c'est peut-être la vie que j'ai Ils veulent nos têtes, nous voir en bas, niquer nos sectes La vie nous rejette, fils, mais t'inquiète pas La roue tourne, les billets changent de main, la douleur cesse Ma couleur blesse cette vie de chien...."

les vrais savent (1997 compile L 432), très bon complément à ce morceau stratosphérique. l'époque Time Bomb n'a laissé que quelques bombes sur compiles et des freestyles radios, des petites miettes... Dommage ça aurait pu être vraiment grand tout çà (surtout lunatic et x-men, en 96-97 si des albums étaient sorti ce que çà aurait pu donner ....

Note donnée au disque :