Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSixteen Horsepower › Folklore

Sixteen Horsepower › Folklore

cd • 10 titres

  • 1Hutterite mile
  • 2Outlaw song
  • 3Blessed persistence
  • 4Alone and forsaken
  • 5Single girl
  • 6Beyond the pale
  • 7Horse head fiddle
  • 8Sinnerman
  • 9Flutter
  • 10La robe à parasol

enregistrement

Absinthe Studio, Denver, Colorado, USA

line up

David Eugene Edwards (chant, banjo, guitare, accordéon), Pascal Humbert (basse, contrebasse, piano, orgue, choeurs), Jean-Yves Tola (batterie, percussions, choeurs)

remarques

chronique

Styles
country
folk
Styles personnels
americana / blues cabaret funèbre

'Voilà, c'est fini' chantait Jean-Louis Aubert...Oui, c'est fini; avec leur quatrième album, David Eugene Edwards, Jean-Yves Tola et Pascal Humbert mettaient fin à l'aventure Sixteen Horsepower, le premier fondant Woven Hand et les deux autres Lilium. Alors pour cet ultime opus recentré sur la formule du trio, les musiciens sont revenus là d'où ils étaient partis, ont rendu hommage à ce qui constituait les racines de leur musique, le blues et le folk. 'Folklore' compile en effet compositions propres et reprises (Hank Williams, Carter Family, ainsi que quatre pièces traditionnelles), le contraste entre les deux étant parfois saisissant. Lorsque l'on goûte aux atmosphères splendides et funèbres de 'Hutterite mile', 'Blessed persistence' ou 'Beyond the pale' de la plume de Sixteen Horsepower, morceaux lents marqués par la basse, le piano, l'orgue et un chant triste et poignant, l'aspect enjoué et country de 'Single girl' (forcément, la Carter Family...) ou l'air de foire de 'La robe à parasol' (interprété en français) sonnent plutôt décalés mais c'est là le mystère Sixteen Horsepower, une musique puisée au plus profond du foklore traditionnel américain qui entre les mains du groupe et le chant fervent et écorché de David Eugene Edwards se pare de couleurs sombres qui renverraient bien des formations gothiques dans les jupes de leurs mamans. 'Foklore' ou un chant du cygne sobre, intimiste, poignant et triste à l'image de sa pochette en deuil...

note       Publiée le mercredi 20 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Folklore".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Folklore".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Folklore".

Rastignac › jeudi 28 septembre 2017 - 19:34  message privé !
avatar

Blessed persistence me taraude depuis que j'ai réécouté ce gentil monstre il y a quelques jours. C'est vraiment leur album qui me travaille le plus celui-ci.

SB › dimanche 8 février 2009 - 17:02  message privé !

Je découvre, et ...woaw. Authentique et beau, triste et simple, caressant notre corps mis à vif ("Beyond The Pale"). Magique.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 25 juin 2008 - 17:44  message privé !
avatar
Quelle voix ! Dépoilé en deux-deux... 'Beyond the pale' et 'Flutter'...
Note donnée au disque :