Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBiosphere › Substrata

Biosphere › Substrata

11 titres - 58:33 min

  • 1/As the sun kissed the horizon
  • 2/Poa alpina
  • 3/Chukhung
  • 4/The thnings I tell you
  • 5/Times when I know you'll be sad
  • 6/Hyperborea
  • 7/Kobresia
  • 8/Antennaria
  • 9/Uva-Ursi
  • 10/Sphere of no-form
  • 11/Silene

enregistrement

Ecrit et produit par Geir Jenssen, Tromso, Norvège, 1996-1997

line up

Geir Jenssen (tous instruments)

remarques

L'édition japonais (For Life Records) contient les titres bonus "Endurium" et "The eye of the cyclone".
La réédition chez Touch comprend un second cd en collaboration avec Per Martinsen (Mental Overdrive), "The man with a movie camera", bande-son alternative au film muet de Dziga Vertov, ainsi que les deux titres bonus de l'édition japonaise.

chronique

Styles
ambient

Selon les définitions du dictionnaire, un substrat est synonyme de substance, d'essence ou de fond, sans quoi aucune réalité n'est possible. C'est également un ensemble d'éléments naturels sur lequel repose une couche géologique. Enfin, il s'agit d'un "parler supplanté par un autre parler nettement distinct du premier". Si je prend la peine de vous reproduire ce bout de notice c'est tout simplement que les trois définitions s'appliquent à "Substrata". Cet album touche à l'essence même de la vie, celle influencée par les conditions rigoureuses du pays natal de Geir Jenssen ; les sonorités-mêmes de Biosphere s'amalgament en un substrat pour ne faire qu'un avec la terre ; enfin Biosphere soustrait à nos sens le langage à cause duquel ils sont devenus trop conditionnés pour le remplacer par un langage hybride, entre technologie (machines, samples de radios) et élémentalisme (sources naturelles). Dépouillée de ces atours techno-house la musique de Biosphere acquiert une dimension extra-terrestre pour mieux ouvrir nos yeux et nos oreilles sur la beauté et l'incroyable étendue du monde (macro et microscopique) naturel. Jamais les nappes n'avaient été aussi claires et profondes, les mélodies subtiles et d'une rare justesse. Le temps suspend son vol alors que le soleil embrasse l'horizon, laissant le bruit assourdissant d'un moteur d'avion ponctuer la quiétude des airs et briser le voile des nuages, puis d'un effet comparable à un zoom de camera plonge vers ces colosses de glaces dont la majesté n'a de cesse d'ébahir ('Poa alpina', magnifique thème ambient assorti d'une mélodie de harpe). Les volutes de guitares sur 'Chukhung' s'emballent grâce à une réverb' magique, tandis que les nappes illustrent une activité à mille lieues du calme qui règnent dans les airs. Plus loin on navigue en pleine space-ambient avec les somptueux 'The things I tell you' et 'Hyperborea' et leurs sons d'outre-espaces faisant écho aux massifs gigantesques. Ceux-ci semblent d'ailleurs répondre très clairement au message sur le très dark-ambient 'Sphere of no-form' alors que la caméra continue de tourner sur fond de bande-son de documentaires sur l'environnement ('Kobresia', 'Silene') ou sur des peuplades oubliées de la 'civilisation' ('Antennaria', réminiscence du SPK de 'Zamia Lehmanni'). La grande variété des atmosphères font de 'Substrata' un monument ambient unique, transportant l'auditeur d'un paysage à un autre, le laissant parfois seul et inquiet face à l'immensité blanche dans une situation propice à la rêverie et à la mélancolie. Et pourtant, dans cet apparent désordre émotionnel subsiste une réalité que Biosphere n'a de cesse d'évoquer, celle de la supériorité de la nature sur l'Homme. Cet hommage d'un homme pour sa terre natale est ici sublimé en tout point avec 'Substrata', un incroyable chef-d'oeuvre de la musique ambient, et qui plus est celui du norvégien sans aucun doute.

note       Publiée le mercredi 5 octobre 2005

partagez 'Substrata' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Substrata"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Substrata".

ajoutez une note sur : "Substrata"

Note moyenne :        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Substrata".

ajoutez un commentaire sur : "Substrata"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Substrata".

NevrOp4th › mardi 15 mai 2012 - 13:55  message privé !

Merci du lien Jack Sparrow.

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mardi 15 mai 2012 - 12:54  message privé !

Geir Jenssen a sorti (digitalement seulement il me semble) une compilation de morceaux difficiles à trouver qui s'étale sur 20 ans de carrière:

http://biosphere.bandcamp.com/

10e pour 100 minutes et une belle pochette en plus, ca promet!

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mercredi 6 juillet 2011 - 20:51  message privé !

Originalisé! Un vrai miracle.

Note donnée au disque :       
Nadir › lundi 10 mai 2010 - 01:28  message privé !

Découvert sur Drone Zone au cours de longues séances de travail. Chaque morceau est un chef-d'oeuvre unique, avec une attention hallucinante au jeu des plages de fréquences entre elles. Cela sonne parfois comme du Gas, mais en plus profond, plus lent, plus introspectif et plus hypnotique. "Kobresia" et "Antennaria" en particulier sont à découvrir et redécouvrir sans cesse. Le meilleur de Biosphere.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mardi 27 avril 2010 - 10:09  message privé !

Masterpiece.

Note donnée au disque :