Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath Angel › The art of dying

Death Angel › The art of dying

11 titres - 55:13 min

  • 1/ Thrown to the wolves
  • 2/ 5 steps of freedom
  • 3/ Thicker than blood
  • 4/ The devil incarnate
  • 5/ Famine
  • 6/ Prophecy
  • 7/ No
  • 8/ Siprit
  • 9/ Land of blood
  • 10/ Never me
  • 11/ Word to the wise

enregistrement

Enregistré aux San Francisco Sound-Works

line up

Mark Osegueda (chant), Rob Cavestany (guitares, chant), Ted Aguilar (guitares), Dennis Pepa (basse, chant), Andy Galeon (batterie, chant)

remarques

Les titres "Spirit" et "Prophecy" sont inversé sur le dos de la version Digipack

chronique

Styles
metal
thrash metal
Styles personnels
thrash metal

Il y a des come-backs pitoyables, pourris, motivés uniquement par le fric, sans aucune âme, bref, le genre de come-backs qui pourrissent toute une carrière. Et puis, il y a des come-backs impensables artistiquement parlant, dont la qualité est ahurissante. Et bien, ce come-back des Californiens de Death Angel fait partie de cette deuxième catégorie ! Putain quelle claque ! Si vous appréciez le thrash metal, le vrai, oui, celui des 80's. Si vous êtes déçus par la voie prise par un certain quatuor dont le nom commence par 'Meta' et se termine par 'lica', alors oui, ce "Art of dying" est pour vous ! C'est du bon thrash d'une efficacité redoutable avec pour ainsi dire que des hits, des breaks de folie, une énergie en veux-tu en voilà, bref, tout ce que le thrash metal a de mieux à donner. De plus, c'est varié, il y a du mid-tempo bien lourd, un peu de douceur (dans ce monde de brutes !) aussi (pour souffler), des solos de guitares terribles (j'en connais un qui devrait en prendre de la graine !). L'intensité ne baisse pas d'un cran (même si, il est vrai, les 3 premiers titres sont exceptionnels et un ton au-dessus du reste - et encore...). Le chant de Mark Osegueda est excellent, puissant sans pour autant être extrême et stéréotypé. Inutile de dire qu'il s'agit pour moi du come-back de l'année (même Judas Priest ne pourra pas le battre celui-là !!! J'en mets ma main à couper !)... La question qu'on se pose est pourquoi il aura fallu autant de temps pour apprécier un tel album !!! Mais le résultat est si probant qu'il vaut bien toute cette attente.

note       Publiée le samedi 10 juillet 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The art of dying".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The art of dying".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The art of dying".

Demonaz Vikernes › dimanche 27 octobre 2013 - 13:50  message privé !

Si l'on exclu la terrible piste de néo qui s'est glissée en plage 2, et les coups dans l'eau que sont Spirit et Word to the Wise, on a là un très bon album de Death Angel, qui redresse bien la barre du deuxième album (pas écouté Act III)

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 22 avril 2010 - 00:40  message privé !
avatar

yeah ! elle roxxx cette petite pétrolette; on dirait un peu du Megadeth timide par moments (Spirit), mais on va pas bouder son plaisir de rider sur la thrashbylette

Note donnée au disque :       
Potters field › mercredi 8 juillet 2009 - 17:12  message privé !

je trouve aussi. avec un gros côté demolition hammer qui a tout pour me plaire.

born to gulo › mercredi 8 juillet 2009 - 16:08  message privé !

très médiatisés je savais pas, très bandants je trouve

Potters field › mercredi 8 juillet 2009 - 16:00  message privé !

au risque de me faire outre-pourrir, le dernier skeud des tres mediatisés warbringer me ramene direct à l'epoque des premiers death angel.