Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDying Fetus › Grotesque Impalement

Dying Fetus › Grotesque Impalement

21:52 • 6 titres

  • 1Grotesque Impalement05:08
  • 2Streaks of Blood04:32 [reprise de Baphomet]
  • 3Bringing Back the Glory03:33 [reprise de Next Step Up]
  • 4Tearing Inside the Womb04:45
  • 5Final Scream (Prelude to Evil: Davey's Nightmare)00:59
  • 6Hail Mighty North/Forest Trolls of Satan (Anno Clitoris 666 Opus II)02:55

informations

Produit par Dying Fetus au Hit and Run Studios (Rockville, MD)

Réédité par Relapse en 2011.

line up

John Gallagher (guitare, voix), Jason Netherton (basse, voix), Kevin Talley (batterie), Sparky Voyles (guitare)

chronique

Tu as remarqué que tout ce qui commence en « gro » devient tout de suite ri-go-lo ? Groland. Gronibard. Groquik. Grotesque Impalement. On se prend tous par la main, un pieu dans le fondement et c’est parti pour vingt minutes de death metal dégénéré, coupé au grind, au NYHC et à l’humour potache (au mieux). Sauf qu’ici on n’est pas chez Ultra Vomit. On ne joue pas pour le président et on sait écrire des riffs de death metal groovy uniques. Le morceau-titre, un hymne ! Que dis-je un hymne, une profession de foi ! Une ode à l’empalement ! Borborygmes de bronchite de bulldog, riff qui groove ta grosse grand-mère et le break qui tue. Impalement ! Tous debout ! Là-bas ! Hurle ce que tu veux, on ne comprend rien de toute façon et en live personne n’écoutera, trop occupé à mosher sur ce classique des setlists. Ce morceau porte à lui seul cet EP récréatif et s’installe comme l’un des meilleurs du groupe. C’est presque une anomalie, une blague qui a dépassé toutes les espérances, comme nommer ministre du Budget un fraudeur fiscal ou juger un ministre de la Justice en exercice. Pour sertir ce joyau beau comme un furoncle, quoi de mieux qu’un hommage appuyé aux tâcherons de la scène metal/hardcore de ces coins charmants de l’Est étasunien (Baltimore, Buffalo, en hiver), groupes un peu oubliés parce qu’ils n’étaient quand même pas si bons : Baphomet (chroniqué ici) et Next Step Up (pas chroniqué mais sait-on jamais, demande-le en commentaire, vas-y, essaye). Ce dernier lorgne plus encore du côté hardcore de la force Fetusienne et le traitement aux stéroïdes par John et les garçons lui fait un bien fou. Après un nouvel inédit correct, les coquins concluent avec un morceau parodique trop bête pour être drôle. Juste de quoi me dissuader de mettre six boules pas méritées.

note       Publiée le mardi 21 novembre 2023

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Grotesque Impalement" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Grotesque Impalement".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Grotesque Impalement".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Grotesque Impalement".

    nicola Envoyez un message privé ànicola

    C'est encore plus rigrolo comme ça.