Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTerminal Cheesecake › Gateau d'Espace

Terminal Cheesecake › Gateau d'Espace

  • 1993 • Jackass JAK 3 • 1 LP 33 tours
  • 1993 • Jackass JAK CD3 • 1 CD

lp • 7 titres • 26:38 min

  • 1Please Be Seated0:42
  • 2Oily Bud6:57
  • 3Mexical2:31
  • 4Herbal Alien Flavor8:28
  • 5Extra Oily2:50
  • 6Dame Clara Butt1:01
  • 7Balant Drug Reference4:10

line up

Steve Fez (basse), Simon Doling (batterie), Gordon Watson (guitare), Gary Boniface (chant)

remarques

chronique

Styles
dub
psychédélique
rock alternatif
Styles personnels
terminal gateau d'apéritif

Terminal Cheesecake, après une première partie de discographie qui consistait à exploser les paires d’oreilles (et au passage réduire en purée tout ce qu’il y avait entre), décida sur sa fin de carrière de se consacrer à son autre amour : la musique dub. Le virage s’était déjà amorcé sur ’’Pearlesque…’’, et trouvera son point d’orgue sur ’’King of All Spaceheads’’, qui développera, saturera et donnera un coup de boost aux idées esquissés sur le présent ’’Gateau d’Espace’’. Bon alors, ce gâteau… on s’en coupe une part ? Comme on pouvait s’y attendre, on a affaire à de la grosse machine urbaine, un truc lourd écrasant, chargé comme il faut en vapeurs diverses… Il y a autant de THC que de gaz d’échappements là dedans. On atterrit bien loin des Sound-Systems de festoches à bableuche… bien loin de la Jamaïque promise même… on se verrait plutôt en plein carnaval cérémonial au cœur d’un bidonville indonésien surpeuplé, coincé entre deux échoppes de bouffe bizarre, perdu, en proie à quelques hallucinations passagères foudroyantes… un temps, on se trouve à suivre une bande de mariachis en tapis volants essayant de jouer un boléro dans un palais aux miroirs déformants… à un autre moment, on est témoin d’une cantatrice fantôme qui récite une opérette au beau milieu d’un croisement encombré… mis à part ces quelques visions qui viennent troubler notre petit trip, tout le disque semble distiller le même groove, issu du single ‘Oily Hot Knife’, passé à trente six sauces différentes. Ouaip, c’est bien l’esprit de gourou maboul du père 'Scratch' qui plane dans ces dérives sans fin. Ah si, il y a Herbal Alien Flavor, ici dans sa version première, qui sera transcendé sur l’album suivant (sous le nom Herbal Space Flight). Mais pour l’heure, on est tranquille dans les parages. Pas encore de surdose dans le système, on peut rester posé à contempler le son, à regarder ces petites ondes faire leur vie, à ignorer l’activité débordante du monde qui nous entoure. Et c’est qu’à rester là comme ça, on finit lorsqu’arrive le dernier morceau... on finit comme emporté par les eaux terminales d’un simili Gange gorgé de drogues léthargiques et de carcasses célestes.

note       Publiée le mercredi 27 mai 2015

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Gateau d'Espace".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gateau d'Espace".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gateau d'Espace".

Klarinetthor › lundi 14 novembre 2016 - 14:44  message privé !

ils ont remis un peu de crasse par moments aussi; pour moi c'est vraiment la voix de Neil Francis et ses tonnes d'effets retard qui modifient completement la donne; je me tate pour retourner les voir vendredi et chopper cette nouvelle galette. Ce qu'on peut leur reprocher, c'est d'avoir fait converger tous leurs groupes de Smith, Vest, Watson vers des sonorités proches (Luminous Bodies, Melting hand, Blown Out, Bong, Cheesecake donc) plutot que d'avoir gardé un groupe plus type indus, l'autre plus dub,...

Note donnée au disque :       
Rastignac › lundi 14 novembre 2016 - 14:15  message privé !
avatar

Oui, pas mal du tout, je connaissais pas, ben j'ai été servi. Effectivement peu de dub, mais des choses qui ressemblent au vieux rock psyché, à Acid Mothers, ce genre de trucs...

taliesin › lundi 14 novembre 2016 - 14:13  message privé !

Vraiment pas mal le nouveau... Bon, on est loin d'un "Gateau" ou d'un "King of..." car, je le déplore vivement, le côté dub que j'adorais n'y est plus du tout. Mais ils sont toujours aussi cinglés, c'est clair. Et ils ont franchement tout misé sur la guitare, certains titres sonnent limite metal.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › samedi 12 novembre 2016 - 15:42  message privé !

https://boxrecordsshop.bandcamp.com.... Le gateau au fromage nouveau est arrivé, apres 22 ans de périples

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 23 août 2016 - 15:38  message privé !

https://soundcloud.com/box_records/.... Ah ca commence un peu comme du Bombori, ce nouveau gateau.

Note donnée au disque :