Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTerminal Cheesecake › Bladdersack

Terminal Cheesecake › Bladdersack

ep 12'' • 4 titres • 11:56 min

  • A side
  • 1Bladdersack3:49
  • B side
  • 2Mai Lai3:56
  • 3Lazy Hard On1:31
  • 4Kurt2:40

enregistrement

non renseigné

remarques

chronique

Voilà une pochette qui sied à merveille à son disque : pendant la courte durée de cette horreur, on se fait asperger de bile noire et poisseuse. Pas de doute là-dessus. Si l’on s’accroche comme on peut au groove de batterie qui parcourt le premier morceau (signe que les rythmiques dub ont collé à la musique du Cheesecake depuis ses tout débuts), on est complètement perdu dès le deuxième, lâché dans un marécage de guitares et de samples, formant un flasque brouillard dont on ressort perplexe. ‘Lazy Hard on’ lui n’a de fainéant que le nom. Ce morceau de noise rock défoulatoire agresse l’oreille tout au long de sa minute trente, comme savait le faire un groupe comme Head Of David à cette même période. Enfin, ‘Kurt’ semble terminer sur une touche un peu plus raisonnable, jusqu’à ce qu’une ultime giclure de larsen ne vienne trancher nos tympans sur l’effort final, ne laissant dans les coins que quelques résidus de cérumen, et de cervelle éclatée… Ce premier effort a le mérite de nous tomber sur le coin de la tronche tout à fait gratuitement. Un concentré de non-sens râpeux qu’on se prend sans avoir rien demandé. Dieu merci, le groupe ne s’arrêtera pas si tôt et développera prolifiquement son propos psychotropique sur les albums qui suivent… de manière moins nihiliste et plus aboutie !

note       Publiée le mardi 30 juin 2015

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bladdersack".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bladdersack".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bladdersack".