Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Order › Brotherhood

New Order › Brotherhood

cd • 10 titres

  • 1Paradise
  • 2Weirdo
  • 3As it is when it was
  • 4Broken promise
  • 5Way of life
  • 6Bizarre love triangle
  • 7All day long
  • 8Angel dust
  • 9Every little counts
  • 10State of the nation

line up

Bernard Summer (chant, guitare), Peter Hook (basse), Gilian Gilbert (claviers), Stephen Morris (batterie)

remarques

chronique

Styles
pop

Rien ne semble devoir arrêter la météore New Order en cette année 1986. Il faut dire que le succès de titres tels que 'Blue Monday', 'True Faith', sans compter celui de l'album 'Low life', les a catapultés au rang de vedettes de la pop électronique. Plutôt que de s'endormir sur ses lauriers, le groupe décide de cueillir son public à rebrousse-poil en refusant de poursuivre dans une voie électronique qui semblait pourtant appelée à se développer davantage encore et en optant pour un retour à une forme de pop indie plus typique de l'époque. Attention, le changement n'est pas aussi radicale qu'il n'y paraît, les claviers restent bien présents mais les guitares retrouvent une place accrue, la batterie se remet à sonner comme une batterie, du moins sur des chansons telles que 'Paradise', 'Weirdo' , 'Way of life' (très Curesques dans leur feeling), 'Broken promise' (renouant faussement avec des échos de Joy Division), s'autorisant même quelques pointes acoustiques sur la ballade 'As it is when it was'. Il faut des compositions telles que 'Bizarre love triangle' ou 'All day long' pour retrouver quelque chose de plus électronique. Problème, alors que la sauce prenait bien sur 'Low life', 'Brotherhood', à mon avis, patauge entre ses deux visages, s'embourbe dans une écriture plus quelconque. New Order semblent si sûrs d'eux qu'ils brisent même la règle des huit morceaux par album; une erreur selon moi car s'il est indéniable que 'Brotherhood' propose de bons moments, on finit par s'ennuyer; face à un certain manque de cohérence au niveau du concept, les sonorités vieillissent mal. Alors que le côté kitsch de 'Low life' participait à une ambiance, le ton se fait ici plus poussif. C'est d'ailleurs ici que s'est arrêtée pour moi l'aventure New Order.

note       Publiée le mercredi 26 mai 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • zugal21
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Brotherhood" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Brotherhood".

notes

Note moyenne        16 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Brotherhood".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Brotherhood".

allobroge Envoyez un message privé àallobroge

Pour les amateurs de NO ( dont je demeure par indéfectible nostalgie, on n'se refais pas! ) les albums live pirates circa 1985 / 86 ( par exemple mais d'autres plus vieux sont délectables aussi ) sont absolument formidables avec des versions speedés 78 tours qui pulvérisent les VO studios. De l'or en barre!

Note donnée au disque :       
torquemada Envoyez un message privé àtorquemada

Oui, "Get Ready" est excellent. Ce qui me fait penser qu'il a déjà 13 ans...

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

des typos et des erreurs grammaticales j'en fais au kilomètre, mais alors cette faute de français précise, me rend totalement fou.

Fryer Envoyez un message privé àFryer

Il est très bien Get Ready.

allobroge Envoyez un message privé àallobroge

Bon NO c'était comme même le groupe innovant et groovant à l'époque mais bon c'est sûr qu'ils vieillissent mal les pauvres ( sans parler des innommables derniers albums qui sont tout pourris même tout frais ). Celui là est pas mal ( angel dust miam ) . A noter pour les nostalgiques le 1er album de Delphic "Acolyte" de 2010 une petite merveille de new wave mélancolidance splendide.

Note donnée au disque :