Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Order › Power, corruption and lies

New Order › Power, corruption and lies

cd • 8 titres

  • 1Age of consent
  • 2We all stand
  • 3The village
  • 4586
  • 5Your silent face
  • 6Ultraviolence
  • 7Ecstasy
  • 8Leave me alone

line up

Bernard Summer (chant, guitare), Peter Hook (basse), Gilian Gilbert (claviers), Stephen Morris (batterie)

remarques

chronique

Deux années après leur premier essai les musiciens de New Order poursuivent leur carrière, exorcisant peu à peu le spectre de Ian Curtis et Joy Division, forgeant un son qui deviendra le leur. 'Power, corruption and lies' se présente comme le deuxième volet de la transition avant l'explosion du style New Order qui affleure ici en des tentatives encore timides mais affirmées néanmoins. Le post punk se fait plus lumineux, dansant ('Age of consent'), mais la touche électronique reste peu ostentatoire, à l'exception de 'The village' augurant du contenu de 'Low life' (la rythmique n'est d'ailleurs pas sans évoquer 'Blue Monday' produit peu après et véritable point de départ de la production electro-pop de New Order) ou 'Your silent face' quant à la production sur la batterie; notons que les plages de clavier ont perdu la tristesse de 'Ceremony' pour approcher quelque chose de lumineux, sans barboter pour autant dans la joie naïve. 'Ecstasy' suit, dans une moindre mesure, une ligne similaire (les vocaux passés au vocodeur) mais dégage de par ses arrangements dépouillés à l'extrême un feeling lounge et clinique à la fois. L'autre élément marquant, c'est le chant de Bernard Summer qui ose enfin s'affirmer pleinement sans singer Joy Division, quitte à ne pas être toujours juste dans ses intonations. Des années noires ne restent au final que le poignant 'We all stand', mon titre favori (on ne se refait pas) et le final 'Leave me alone' dont la mélancolie sonne comme un dernier au revoir à un temps désormais révolu.

note       Publiée le lundi 24 mai 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Power, corruption and lies".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Power, corruption and lies".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Power, corruption and lies".

Richard › vendredi 25 août 2017 - 14:56  message privé !

Dans l'optique imminente de la lecture de " Substance : New Order vu de l'intérieur" de Peter Hook, petite remise à niveau. De loin mon album préféré des Mancuniens. Même si certaines sonorités ont de fait vieilli, il contient les superbes " 586 " et " Leave Me Alone ", et ça me suffit amplement !

Note donnée au disque :       
Alfred le Pingouin › mercredi 26 novembre 2014 - 18:15  message privé !

J'adore Your Silent Face, sinon, le reste ouais mais sans plus... Après, remplacer Ian Curtis, pour Bernard Sumner, ça devait pas être une partie de plaisir.

Note donnée au disque :       
fonfongre › dimanche 28 septembre 2014 - 21:22  message privé !

C'est un New Order que je trouve apaisant, il passe très bien à faible volume ici.

Note donnée au disque :       
allobroge › dimanche 28 septembre 2014 - 19:18  message privé !

Ah celui ci est un de mes NO préférés et même si évidemment NO, qui sonnait si novateur à l'époque, est le groupe qui sonne le + has been aujourd'hui haut la main que s'en est presque goûtu, c'est toujours un petit plaisir à réécouter. Malgré les sons bomtempis les 1ers NO, et surtout celui ci, sont porteurs d'un petit feeling tragico-mélodique et dansant qui me ravit toujours. Et la voix du Barney jeune me sied pas mal comme Novy.

Note donnée au disque :       
stankey › samedi 26 octobre 2013 - 20:03  message privé !

Plus de pitié quand tout doit disparaître les mecs ! :)))