Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNew Order › Low life

New Order › Low life

cd • 8 titres

  • 1Love vigilantes
  • 2The perfect kiss
  • 3This time of night
  • 4Sunrise
  • 5Elegia
  • 6Sooner than you think
  • 7Sub-culture
  • 8Face up

line up

Bernard Summer (chant, guitare), Peter Hook (basse), Gilian Gilbert (claviers), Stephe Morris (batterie)

chronique

Styles
pop

Ca y est, New Order est devenu New Order et c'en est presque flippant! Quand j'ai découvert le groupe (avec ce disque justement), j'ai eu peine à croire qu'il s'agissait des ex-Joy Division car plus rien ne rattache désormais le quatuor à son passé cold wave. Exit les années glauques, les musiciens explorent désormais le domaine de la pop et ils le font d'une manière incroyable. Lorsque l'on entend aujourd'hui White Lies, Killers, Editors et autres, on réalise quelle importance a probablement eu ce disque sur ces formations. Certes, on pouvait s'y préparer, 'Low life' propose une fusion impressionnante entre l'écriture rock et l'électronique mais nos Anglais surprennent en optant pour une approche quasiment schizophrène. Des morceaux comme l'excellent 'Sunrise', le nettement moins intéressant 'Love vigilantes' sont purement calibrés post punk version pop. Plein d'énergie (Bernard Summer semble se lâcher de plus en plus derrière son micro), ils axent l'instrumentation sur la frappe, la basse et une guitare au son profond telle qu'on pourra le retrouver parfois chez les Cure. L'album propose un autre moment fort, 'The perfect kiss', témoin de l'évolution synthétique du groupe; tout y est: clavier kitsch, claps de main (vous savez ceux qu' on trouve dans la banque de sons des claviers) en guise de batterie, rythmique electro...A la fois très 80's dans ce qu'il y a de pire mais équilibré par le chant et une basse magnifique, ce morceau tient selon moi très bien le test du temps. Un peu dans la même philosophie, 'Sub-culture' combine un feeling dansant un brin cheap mais dosé par la profondeur de la mélodie (d'ailleurs, l'impression générale reste mélancolique, preuve qu'on ne renie pas si aisément son passé). 'Face up' réussit moins bien le pari; malgré un début glacé à la Anne Clark, il glisse vite vers quelque chose de plus léger pas foncièrement désagréable mais les claviers joyeux gâchent l'ambiance. Enfin, dernière curiosité à relever, l'instrumental 'Elegia', selon moi proche une fois de plus de certains éléments de Anne Clark. 'Low life' est un disque intéressant qui mérite plusieurs écoutes et qui au fur et à mesure des années a su se révéler dépassé, novateur, à la mode, authentique...Oui, bien des sons paraissent kitsch et démodés à la première écoute; c'est pourtant ce qui peut faire leur force. Qui plus est, ces éléments sont savamment équilibrés par des mélodies profondes, limite tristes parfois. On danse volontiers mais pas de manière crétine, c'est de la pop mais elle n'empêche pas une écriture que l'on sent sérieuse. New Order a expérimenté, s'est tourné vers un matériel plus moderne sans céder abusivement aux sirènes de l'électronique...'Low life' prend du coup tout son sens, à cheval entre le pire et le mieux, doté d'une production à priori dépassée et pourtant source d'inspiration pour bien des artistes contemporains, autrement dit un album capable de rebondir encore et encore selon l'évolution de la musique.

note       Publiée le lundi 24 mai 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Low life".

notes

Note moyenne        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Low life".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Low life".

Aladdin_Sane › jeudi 1 février 2018 - 13:12  message privé !

Pour ceux qui aiment New Order, je vous recommande le dernier album de Destroyer (le groupe de Dan Bejar) "Ken". Sinon, quel dommage de ne pas continuer la discographie du groupe, il y a encore de bonnes choses après Brotherhood.

Note donnée au disque :       
zugal21 › jeudi 18 janvier 2018 - 19:28  message privé !

Je possède un Peter Hook and the Light, il tourne fort peu. Par contre, sur le tioube, suis bluffé par certaines des sonorités sur ces chansons en live, ces lumières, à la sauce du vingt et unième siècle

Note donnée au disque :       
Richard › jeudi 18 janvier 2018 - 15:52  message privé !

Hook était passé à Caen en 2011 pour jouer intégralement le premier album de Joy Division. Mais plus que sa voix parfois hésitante, ce qui m'avait vraiment marqué, c'était que la plupart des parties de basses étaient jouées par son fiston et non par lui, comme s'il ne pouvait chanter et jouer en même temps...mais avoir Hooky à 2 mètres de soi, ça reste un bon souvenir.

Aladdin_Sane › jeudi 18 janvier 2018 - 12:01  message privé !

A l'occasion de ma plongée dans l'imposant livre de Peter Hook sur NO, je me réécoute la discographie du groupe en ce moment et celui-là est probablement l'un de mes préférés. Sinon, certains ont écouté Peter Hook and the Light qui reprend les albums de Joy Division et New Order ? Il chante parfois comme une casserole mais, musicalement, je trouve que ça tient globalement la route.

Note donnée au disque :       
zugal21 › mardi 30 juin 2015 - 19:00  message privé !

@ Alfred : " Strange addiction " ; ça pourrait être un titre de New Order

Note donnée au disque :