Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReturn To Forever › Light As A Feather

Return To Forever › Light As A Feather

cd | 6 titres | 43:01 min

  • 1 You're everything [5:14]
  • 2 Light as a feather [11:00]
  • 3 Captain Marvel [4:57]
  • 4 500 miles high [9:10]
  • 5 Children's song [2:50]
  • 6 Spain [9:50]

enregistrement

I.B.C. Studios, Londres, Angleterre, du 8 au 15 octobre 1972

line up

Stanley Clarke (basse), Chick Corea (claviers, piano), Joe Farrell (saxophone, flûte), Airto Moreira (percussions, batterie), Flora Purim (chant, percussions)

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
fusion

Chick Corea hésite encore. C'est bel et bien son nom qui apparaît en toutes lettres sur la pochette de "Light As A Feather". Mais on peut aussi y lire, timidement associé, Return to Forever. Cette hésitation trouvera son dénouement définitif dès sa prochaine publication. Là n'est pas l'essentiel avons-nous toutes les raisons de croire. Et pourtant ; bien malgré lui, ce petit détail permet de faire une distinction très nette entre les deux époques du groupe qui prend alors tout son sens. En effet, il faut savoir que ce nouvel album est déjà le dernier du line-up qui comprenait alors Flora Purim, Airto Moreira et Joe Farrell. Certes, c'est bien Chick Corea le maître de cérémonie et les albums de Return To Forever ne seraient pas ce qu'ils sont sans sa plume. Mais ne soyons pas ingrats au point de dénigrer l'apport des autres musiciens ; les origines des uns ont su donner une vibration authentique aux rythmiques chaloupées de leurs compositions alors que le souffle du saxophone, sur le point de disparaître, va définitivement emporter avec lui cette candeur lyrique propre à l'instrument. Parce que "Light As A Feather" porte vraiment bien son titre : d'une incroyable légerté dans son propos, il n'a certes ni la fougue ni la candeur de son prédécesseur. Sur les deux premiers titres, les vocalises de Flora Purim se muent désormais en véritable chant, sans doute trop envahissant, au point de réduire considérablement l'espace d'expression dévoué à Joe Farrell. Et quand une ouverture se crée pour ce dernier, celui-ci opte pour la flûte au mépris du saxophone. Mauvais calcul. Il ne reste donc plus qu'à compter sur Clarke, Moreira et Corea pour battre la mesure et ainsi donner de l'élan à ce disque. Exception faite de l'énigmatique "Children's song", le groupe ne s'en sort encore pas trop mal sur des titres comme "500 Miles High" (au saxophone), "Captain Marvel" et "Spain" qui, dans leurs moments les plus relevés, sonnent comme du tout bon Hermeto Pascoal. Mais c'est déjà la fin de toute une époque ...

note       Publiée le samedi 25 avril 2009

partagez 'Light As A Feather' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Light As A Feather"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Light As A Feather".

ajoutez une note sur : "Light As A Feather"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Light As A Feather".

ajoutez un commentaire sur : "Light As A Feather"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Light As A Feather".

CeluiDuDehors › lundi 2 juillet 2012 - 23:31  message privé !

Un peu en dessous du premier mais sympathique comme tout, comme Coltrano, je trouve certains des gimmicks espagnols si chers a Corea un peu lourdauds.

Note donnée au disque :       
aur › jeudi 30 avril 2009 - 11:39  message privé !

Penchez-vous aussi sur le cas HERMETO !!! Le Zappa brésilien, virtuose à la flûte dans un style à la Roland Kirk, au Fender & à la Clavinet sur lesquels il évoque Herbie Hancock, ainsi qu'au sax soprano & à la guitare. Ce gars là à plus de génie & d'excentricité qu'une armée de lunatiques !!!

docteur.justice › mercredi 29 avril 2009 - 09:19  message privé !

connais pas, par contre si quelqu'un connait les albums d'airto avec flora... il y a vraiment une energie et un bordel incroyable

aur › mardi 28 avril 2009 - 18:50  message privé !

à écouter aussi : "colours" de RAUL DE SOUZA, avec AIRTO à la prod et aux percus, DEJOHNETTE à la batterie, & RICHARD DAVIS à la basse !!! Des reprises de DR HONORIS CAUSA & CRYSTRAL SILENCE, avec des solos de trombone à couper le souffle !!! Ouais sinon, le jazz-rock çà vaut pas le Jazz-funk & le Soul-Jazz ! Allez, je vais m'écouter un bon GROOVER WASHNIGTON (soul box).

docteur.justice › lundi 27 avril 2009 - 14:38  message privé !

aucun interet, cet album n'amène rien au jazz ni au jazz rock ce n'est qu'un album de plus de bon musiciens