Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReturn To Forever › Live

Return To Forever › Live

cd | 7 titres | 76:05 min | cd 1

  • 1 Opening '77 [7:10]
  • 2 The endless night [20:24]
  • 3 The musician [7:03]
  • 4 Stanley's introduction [1:17]
  • 5 Hello again [6:02]
  • 6 So long Mickey Mouse [6:42]
  • 7 Musicmagic [27:27]

cd | 7 titres | 75:40 min | cd 2

  • 1 Come rain or come shine [4:54]
  • 2 Serenade [15:00]
  • 3 The moorish warrior and spanish princess [18:54]
  • 4 Stanley's introduction [1:21]
  • 5 Spanish fantasy [24:46]
  • 6 Chick's closing introductions [1:47]
  • 7 On green dolphin street [8:58]

enregistrement

États-Unis, 20-21 mai 1977

line up

Stanley Clarke (basse, contrebasse, piccolo, chant), Chick Corea (piano, claviers, synthétiseur, clavinet, moog), Joe Farrell (saxophone, flûte, piccolo), Gayle Moran (synthétiseur, orgue, piano, mellotron, moog, chant), Jim Pugh (saxophones, trombone), Gary Brown (batterie), Harold Garrett (tuba, trombone), Ron Moss (trombone), James Tinsley (trompette, piccolo)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
fusion

L'épineux problème soulevé par cet enregistrement en concert, c'est qu'il met un terme à la brêve histoire de Return to Forever en se focalisant sur sa dernière publication studio, le controversé "Musicmagic" qui, il faut bien le reconnaître, est le disque le plus atypique délivré par Corea et les siens. Alors, de deux choses l'une : soit on considère que s'attarder sur ce live posthume n'en vaut vraiment pas la peine car il n'est absolument pas représentatif de ce à quoi nous avait habitué le groupe. Soit on prend le pli de l'orientation à contre-courant engagée par Chick Corea et on essaye de se fondre et de s'isoler dans cette bulle spatio-temporelle musicale, en chassant de notre esprit toutes formes d'à prioris. Ironiquement, comme pour corser le tout, il se fait que cet album existe en deux éditions distinctes : une version simple, et une version double, celle soumise à la présente chronique, qui, en son temps, se présentait sous forme de luxueux coffret comprenant pas moins de 4 vinyls ! Imaginez le calvaire. Il y a, dès lors, de bonnes raisons de s'interroger sur la pertinence d'une telle démarche puisque, même dans sa version longue, pas un seul titre de leur répertoire passé n'est présenté, pas un ! Seul "Musicmagic", sauvagement écartelé au point d'atteindre les deux heures trente là où il ne faisait royalement que quarante minutes en studio, semble avoir le droit de citer. Cela nous donne des abérrations telles que "The Endless Night" dans une version dépassant les vingt minutes à elle seule. Bien entendu, la sélection regorge de moments de bravoures individuels, de solii en veux-tu m'as-tu vu en voilà pour ton grade, le groupe s'avérant être tout bonnement irréprochable en terme d'exécution. Et finalement c'est bien là la moindre des choses, sans quoi l'écoute de cet album n'aurait sans doute pas le moindre intérêt.

note       Publiée le vendredi 1 mai 2009

partagez 'Live' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live".

ajoutez une note sur : "Live"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live".

ajoutez un commentaire sur : "Live"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live".

CeluiDuDehors › lundi 2 juillet 2012 - 23:21  message privé !

Tuerie! Si on fait abstraction de ce qu'aurai "du" etre ce groupe a l'epoque, ce disque est foutrement fantastique, on sort les trompettes, Stanley Clarke slappe comme jamais, Gayle Moran chante comme une casserole mais on s'en fout, ce truc est totalement excessif et addictif, sans doute ce que je prefere de toute la discographie de Return to Forever (avec l'eponyme).

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › lundi 2 juillet 2012 - 21:43  message privé !

Je découvre ce live gargantuesque donc il est un trop tôt pour le noter mais bon sang ! Ca joue, il y a du groove (bon d'accord, les partie vocales ne sont pas inoubliables) ; j'aurais aimé voir ça en concert, c'est sûr...

mercebel › samedi 2 mai 2009 - 19:35  message privé !

Spanish fantasy...un grand moment d'emotion.

Note donnée au disque :