Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReturn To Forever › Returns

Return To Forever › Returns

cd • 7 titres • 75:52 min • cd 1

  • 1Opening prayer 2:02
  • 2Hymn of the seventh galaxy 3:44
  • 3Vulcan worlds 13:45
  • 4Sorceress 11:24
  • 5Song to the pharaoh kings 27:17
  • 6Al's solo, including Children's song #3, Passion, grace & Fire, Mediterranean sundance, Cafe 1930, Spain 8:56
  • 7No Mystery 8:53

cd • 8 titres • 73:29 min • cd 2

  • 1Friendship - Chick's solo, including Solar 8:54
  • 2Romantic warrior 7:20
  • 3El Bayo de negro (Stanley's solo) 11:25
  • 4Lineage (Lenny's solo) 7:39
  • 5Romantic warrior (continued) 3:06
  • 6Duel of the jester and the tyrant 14:10
  • 7500 miles high 12:54
  • 8BBC lifetime achievement award, presented by Sir George Martin and live performance of Romantic Warrior 8:21

enregistrement

États Unis et Suisse, 18 juillet - 6 août 2008

line up

Stanley Clarke (basse), Chick Corea (claviers), Lenny White (batterie), Lenny White (batterie), Al Di Meola (guitares)

remarques

chronique

Styles
jazz
rock

Corea et Clarke avaient pendant très longtemps soutenu l'idée que jamais au grand jamais Return to Forever ne se reformerait. On ne pouvait que les féliciter pour leur incroyable sens de la dévotion en nous évitant ainsi de bien pénibles quart d'heures. Ils auront tenu parole pendant longtemps. Pendant exactement vingt ans. Après des carrières solo bien remplies faites de fortunes diverses, Return to Forever refait donc surface à l'été 2008 au Festival Jazz de Montreux dans sa formation la plus célébrée, en compagnie donc de Lenny White et Al Di Meola. Le résultat de cette réunion ponctuelle n'est autre que ce double live, "Returns" ("Return to Forever Returns", rien que ça ; difficile de s'imaginer pouvoir s'acquitter d'un groupe avec un nom pareil), qui n'a pour seul réel intérêt que de devenir de facto l'unique live officiel de la formation classique, puisque le groupe se fait un plaisir de se dégraisser les doigts sur les titres les plus emblématiques de leur glorieux répertoire, se concentrant essentiellement sur des titres issus des albums "Where Have I Known You Before", "No Mystery" et "Romantic Warrior". Quelques rares escapades sur "Light As A Feather" à travers "500 Miles High", pourtant développé pour un tout autre line-up, mais aussi "Hymn of The Seventh Galaxy" où Al Di Meola peut désormais apporter son propre éclairage sur les solii flamboyants autrefois délivrés par Bill Connors. "Returns" nous rappelle que Return to Forever a depuis toujours été un groupe de virtuoses. Pour les virtuoses. À une moyenne d'âge à situer entre soixante et cinquante-cinq ans, il faut croire que la technique, ça conserve. "Returns", comme beaucoup de live, reste de l'ordre du purement anecdotique. Cependant, il comblera d'aise les fans de toujours ainsi que les amateurs déclarés de prouesses techniques. Et dans les deux cas, ça fait pas mal de monde.

note       Publiée le vendredi 1 mai 2009

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Returns" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Returns".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Returns".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Returns".

CeluiDuDehors Envoyez un message privé àCeluiDuDehors

" "Returns", comme beaucoup de live, reste de l'ordre du purement anecdotique"...allons bon dois-je jeter la moitie de la discographie de John Coltrane, Charles Mingus, Miles Davis, Charlie Parker, Albert Ayler, Bill Evans etc...par la fenetre? Cette phrase n'a aucun sens, le jazz est une musique de concert avant tout! Bref...tres bon live, super son, interpretations au poil et meme parfois superieures aux versions studio, Corea qui se bonnifirait presque avec les annees. Un disque que je n'aurais jamais imagine aussi bon quand le groupe a annonce sa reformation!

Note donnée au disque :