Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDio › Intermission

Dio › Intermission

  • 1986 • Vertigo 830 078-2 • 1 CD

cd • 6 titres • 34:05 min

  • 1King of rock and roll03:45
  • 2Rainbow in the dark04:42
  • 3Sacred heart06:29
  • 4Time to burn04:28 [piste studio]
  • 5Rock 'n' roll children / medley: Long live rock 'n' roll / Man on the silver mountain09:42 [Reprise de Rainbow]
  • 6We rock04:59

enregistrement

Enregistré live le 6 décembre 1985 à la San Diego Sports Arena, sauf le titre 4 enregistré aux Amigo Studios et au Record Plant

line up

Vinnie Appice (batterie), Jimmy Bain (basse), Ronnie James Dio (chant), Craig Goldy (guitares [4]), Claude Schnell (claviers)

Musiciens additionnels : Vivian Campbell (guitares (tous sauf [4]))

remarques

chronique

Alors que le groupe a sorti trois albums, les voici qui nous sortent une sorte de mini-LP live. Ce choix n'est pas si bizarre que cela en fait même si on peut se poser la question de la durée faible du disque. Il s'agit avant tout de présenter Craig Golby le nouveau guitariste du groupe, remplaçant au pied levé Vivian Campbell, viré par Ronnie James Dio, pendant la tournée de "Sacred Heart". Au programme, on a droit à quelques extraits de chacun des albums du groupe en concert, avec en plein milieu, curieusement, un nouveau morceau enregistré en studio, "Time to burn". Ce disque se place dans la catégorie des curiosités, ne suivant pas du tout le schéma d'un concert du groupe, avec moins de 30 minutes de live, plutôt centré sur "Sacred heart" dont les morceaux sont un peu plus boostés (à part "King of rock and roll", qui ouvre le disque, vu qu'à l'origine il était déjà enregistré en concert). On est de plus en plus dans cette mouvance hard rock 80's avec un son alliant le côté agressif du hard rock brut de décoffrage et un clavier un peu trop présent et superflu, caractéristique de cette période, mais qui gâche un peu le rendu global. La production est un peu faiblarde mais heureusement, la performance du groupe est bonne avec cependant un son de cymbales trop strident. Ronnie James est vraiment impressionnant dans cet exercice. On a aussi droit au milieu de "Children of rock n' roll" à un medley avec des morceaux issus de la carrière de Ronnie James au sein de Rainbow, "Man on the silver mountain" et "Long live rock'n'roll". "Time to burn", en plein milieu de l'album, en version studio arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, cassant complètement la dynamique de ce disque. En plus, le morceau est lent et peu puissant et totalement dans un hard FM du plus mauvais goût. Pas vraiment le genre de morceaux auquel on se serait attendu pour présenter un nouveau guitariste. Sur l'ensemble, on a un disque étrange, avec des classiques du groupe, un medley de Rainbow et un nouveau titre studio lambda en plein milieu ! Le résultat est inégal et je rangerais cette sortie aux côtés du "Just say Ozzy" de l'autre ex-chanteur de Black Sabbath, écoutable mais loin d'être indispensable. Disons qu'un live en bonne et due forme avec, à la rigueur, en bonus un titre studio pour apporter une nouveauté avec le nouveau guitariste aurait peut-être été une meilleure idée.

note       Publiée le samedi 22 octobre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Intermission" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Intermission".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Intermission".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Intermission".