Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDio › Lock up the wolves

Dio › Lock up the wolves

  • 1990 • Vertigo 846 033-2 • 1 CD

cd • 11 titres • 60:43 min

  • 1Wild one04:02
  • 2Born on the sun05:39
  • 3Hey angel04:59
  • 4Between two hearts06:27
  • 5Night music05:05
  • 6Lock up the wolves08:30
  • 7Evil on Queen Street06:01
  • 8Walk on water03:42
  • 9Twisted04:44
  • 10Why are they watching me05:00
  • 11My eyes06:34

enregistrement

Enregistré au Granny's House

line up

Teddy Cook (basse), Ronnie James Dio (chant), Jens Johansson (claviers), Rowan Robertson (guitares), Simon Wright (batterie)

remarques

chronique

En cette fin des années 80, c'est un peu la débandade dans le clan de Dio. Tout le monde quitte le navire chacun son tour ! C'est d'abord le nouveau venu Craig Goldy qui décide de se concentrer sur ses projets solo qui part après avoir participé à seulement un album avec Dio. C'est ensuite le bassiste Jimmy Bain et le claviériste Claude Schnell qui préfèrent aller voir ailleurs avant que Vinny Appice, le fidèle compagnon de Ronnie James depuis la création du groupe, ne fasse de même ! Ronnie James ne se laisse pas démotivé par tant de défections au sein de son groupe et trouve des remplaçants rapidement. Jens Johansson (ex-Yngwie Malmsteen) et Simon Wright (ex-AC/DC) rejoignent le chanteur ainsi que l'inconnu Teddy Cook à la basse. Pour remplacer Craig Goldy, l'histoire est assez belle. Un jeune adolescent de 16 ans harcèle le management du groupe afin d'avoir une audition. Après des mois de tentatives infructueuses, il réussit à obtenir une chance de prouver son talent. Et c'est comme cela qu'un certain Rowan Robertson, âgé de seulement 17 ans, rejoint l'un des groupes les plus prestigieux du heavy metal des années 80 ! C'est donc avec cette nouvelle formation que Dio rentre en studio pour créer le successeur de "Dream evil". Le résultat sort en 1990 sous la forme de ce "Lock up the wolves". Cet album propose un heavy metal particulièrement lent, quasiment doom par moment au niveau de la rythmique avec un nombre insensé de mid-tempo, le pompon revenant au morceau-titre. On n'est pas loin finalement d'un album à la Candlemass mais avec une production années 80 déjà bien has-been manquant de profondeur. Et ce qui pose problème ici, c'est déjà que les compos ne sont pas fabuleuses et que l'album est long. Finis les formats sur 40-45 minutes pour que tout tienne sur les deux faces d'un vinyle, bonjour le CD et ses capacités plus importantes. Dio nous sort ici un album de plus d'une heure avec des morceaux principalement lents qui font que l'album est sur un faux rythme tout le temps. On s'emmerde ferme ! On voudrait que ça parte vraiment, mais à part 2-3 titres comme "Wild one", "Why are they watching me" ou "Walk on water", le disque manque d'accroche et de rapidité. Et puis niveau solo, franchement, c'est le néant complet. Même si l'histoire peut paraître belle à première vue, je me demande vraiment ce qui a décidé le groupe à choisir Rowan pour prendre le rôle de guitariste parce que le résultat est assez lambda. Il y a quelques bonnes idées, de bonnes mélodies, Ronnie James chante admirablement bien avec un p'tit côté théâtral qu'on lui connaît, mais cela ne suffit pas pour sauver un disque chiant tout simplement. Au final, ce n'est pas que l'album soit véritablement mauvais, mais du fait de sa longueur, dans la deuxième partie du disque, cela en devient saoulant et on veut juste que ça s'arrête ou alors que ce soit moins redondant. L'écoute en devient laborieuse. Il ne s'agira au final que d'un one-shot puisqu'à la suite de la tournée, Tony Iommi reviendra à la charge pour reformer le Black Sabbath du début des années 80 avec Ronnie James au chant, mettant fin, (très) temporairement, à l'aventure Dio. Et pour Rowan Robertson, cette aventure au sein de Dio peut presque s’apparenter à un cadeau empoisonné puisque la suite de sa carrière retombera dans un anonymat complet.

note       Publiée le vendredi 4 novembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Lock up the wolves" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Lock up the wolves".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Lock up the wolves".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Lock up the wolves".