Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMentallo And The Fixer › No Rest For the Wicked

Mentallo And The Fixer › No Rest For the Wicked

cd | 12 titres | 72:42 min

  • 1 When worlds collide [08:10]
  • 2 Critically wounded [04:53]
  • 3 Disrupture [07:43]
  • 4 Telepath [06:01]
  • 5 Breeder [08:02]
  • 6 Lunatik [04:17]
  • 7 Narcotik calling [07:08]
  • 8 Incantions (paranormal mix) [06:49]
  • 9 Divine intervention [06:09]
  • 10 Schizoid embolism (stress mix) [05:22]
  • 11 Bed time story (angel of death mix) [02:53]
  • 12 Day of ascension 2206 [05:15]

enregistrement

Composé et enregistré au studio 6 Mille Slum, 1990-91, Etats-Unis.

line up

Dwayne & Gary Dassing (tous instruments et voix)

remarques

1992 : 1xCD 12 titres ; 1xLP 7 titres limité à 500ex.
1997 : 2xCD remasterisés + 10 titres bonus et remixes
1998 : 2xCD idem 1997, renommé "No Further Rest For the Wicked"

chronique

Dans la foulée du split de leur projet Benestrophe (1989-1990, avec un certain Rich Mendez au chant) les frères Texans Gary et Dwayne Dassing s'attèlent à la création d'une entité hybride qui si elle emprunte aux canons du genre electro industrial (EBM, Skinny Puppy etc.) va très rapidement s'en démarquer en développant une personnalité propre dont la complexité sans égale et la teneur émotionnelle typée "montagnes russes" possèdent encore aujourd'hui une saveur particulière. Ce premier essai sur un label portugais (après trois démos aux moultes versions et remixes) porte déjà un embryon de cette entité, encore peu développé, hésitant et maladroit. Si les relents de Benestrophe subsistent et offre une variation EBM plutôt classique mais efficace ("Critically Wounded", "Lunatik", "Breeder"), les tentatives de développement de thèmes alambiqués, martelés par une rythmique implacable ou étirés à l'envie s'avèrent elles plus ambivalents dans leurs résultats. Du moyen un peu trop répétitif ("Telepath", "Disrupture"), du vraiment trop long ("Disrupture" encore) voire du dispensable ("Bed Time Story") cotoient fort heureusement des réussites d'où émergent les caractéristiques en devenir du duo Texan ("Lunatik", "Narcotik Calling", "Schizoid Embolism"). En contrepoint, les incursions instrumentales qui seront de même une marque de fabrique chez Mentallo sont dignement représentées ici par deux pièces tout en progression mêlant harmoniques, mélodies et saturation ("When Worlds Collide", "Divine Intervention"). Il demeure que ce mélange particulier de brutalité mécanique et de pathos (dans le sens noble du terme) est suffisamment unique pour retenir l'attention, voire intriguer. On a connu pire pour premier album, et Gary Dassing seul fera bien plus de dégâts après le départ de son frère en 1999.

note       Publiée le dimanche 23 juin 2019

partagez 'No Rest For the Wicked' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "No Rest For the Wicked"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "No Rest For the Wicked".

ajoutez une note sur : "No Rest For the Wicked"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "No Rest For the Wicked".

ajoutez un commentaire sur : "No Rest For the Wicked"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "No Rest For the Wicked".

Raven › lundi 24 juin 2019 - 12:44  message privé !
avatar

Bon bah c'est plié ^^

Marco › lundi 24 juin 2019 - 10:10  message privé !
avatar

Raven : oui en effet, la réédition en double CD est plus intéressante, elle lui fait gagner une boule à vrai dire ! ;)

Note donnée au disque :       
born to gulo › lundi 24 juin 2019 - 07:52  message privé !

Perso, j'étais plutôt pas convaincu par leur electro cheloue jusqu'à découvrir celui-ci chez mon disquaire, et de tomber de ma chaise avec un air ravi (je m'en rappelle encore) devant ces rythmiques dignes de Noisex ou Converter. Sinon, pour le smooth y a Where Angels Fear to Tread, et pour le planant Love is the Law - mais celui-là garde la tête, avec ses beats EBM à base de tôle froissée-concassée <3

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 24 juin 2019 - 03:07  message privé !
avatar

Mmmmh, nettement plus 'boum-boum' que mon chouchou d'eux, mais déjà bien saturé de strates... l'a pas l'air d'être le dernier de la classe dans le genre lobotomie rythmique. La réédition double CD me fait de l'œil, y a l'air d'y avoir des ajouts indispensables par rapport à la basique de 92 ("Retribution", ce beat... Prince aurait été jaloux !)

born to gulo › dimanche 23 juin 2019 - 22:20  message privé !

Raah putain il est sur ma pile de trucs à réécouter depuis une paire de semaines, lui - leur meilleur !

Note donnée au disque :