Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMentallo And The Fixer › Burnt Beyond Recognition

Mentallo And The Fixer › Burnt Beyond Recognition

cd • 11 titres • 73:37 min

  • 1Tachyon05:23
  • 2Crypto-anarchist03:35
  • 3Mother of harlots09:01
  • 4Goliath07:12
  • 5Radiant09:36
  • 6Crypto-anarchist (the second death)08:34
  • 7The enlightenment01:37
  • 8Lightyear07:30
  • 9False prophets06:02
  • 10Other world technology05:11
  • 11Abandon all hope09:56

enregistrement

Ecrit, produit et interprété par Gary et Dwayne Dassing ; enregistré par Ric Laciak avec Gary et Dwayne Dassing ; production additionnelle sur titres 1 à 7 par John Pyre.

line up

Gary Dassing, Dwayne Dassing (tous instruments et voix)

remarques

chronique

Dès les premières secondes de "Tachyon" et ses arpèges acoustiques j'ai su que j'allais faire plus que bon accueil à "Burnt Beyond Recognition". La suite ne m'a pas trompé, ce qui n'était pas mince affaire quand on se souvient que la première production internationale pour les Américains de Metropolis (licence européenne chez Off Beat) fut la compilation "Continuum", tentative mi-bouse mi-purin d'introduire le duo Texan au catalogue du label pennsylvanien. L'inspiration est clairement au beau fixe, et la production classieuse qui laisse la part belle aux mélodies (un peu trop parfois, notamment sur le sympatique mais trop long instru "Radiant") démontre que le changement de label a plus que profité aux frangins. Ce qui n'a pas été du goût de tout le monde, critiques et fans se sont d'ailleurs montrés très sévères par endroits à l'encontre de cette évolution. Et s'il est vrai que l'aspect anxiogène et claustrophobe des œuvres précédentes s'est atténué au profit d'un son plus limpide, les frères Texans ont par ailleurs rendu leur musique plus complexe, variant les rythmes, démultipliant séquences et arrangements (le très Project Pitchfork "Lightyear"). Ce quatrième album propose ainsi une excellente variation de l'electro eschatologique des Américains (le thème officieux de l'album est l'évolution humaine et son ennemi mortel, l'entropie), parsemée d'éclair sublimes (inoubliable "Tachyon", la trance catchy de "Goliath", "Other World Technology") et qui à l'occasion n'oublie pas les racines ("Abandon All Hope", titre final dans tous les sens du terme). Leur meilleur album ? Ca se discute en effet et personnellement je m'arrête là concernant l'aventure Mentallo & The Fixer, la suite n'ayant jamais suscité qu'ennui et perplexité par ici.

note       Publiée le lundi 1 février 2021

Dans le même esprit, Marco vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Burnt Beyond Recognition".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Burnt Beyond Recognition".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Burnt Beyond Recognition".

Raven › lundi 1 février 2021 - 18:43 Envoyez un message privé àRaven
avatar

J'ai pas du tout apprivoisé ces deux derniers (je parle même pas des éditions double ou triple), mais labyrinthiques pour sûr....

Marco › lundi 1 février 2021 - 18:34 Envoyez un message privé àMarco
avatar

Il y a de très bonnes choses sur chaque album après celui-là, mais en terme d'album complet, j'ai jamais réussi à entrer dedans. Les deux derniers en date c'est carrément le pompon, d'une complexité à faire pâlir cEvin Key côté samples :S

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 1 février 2021 - 18:16 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Parce que t'accroches pas à Enlightenment, Marcal ? Je suis choqué. Et ce petit vicieux de Love is The Law, planqué dans la mêlée ? Un grower, que mon Gégé des Carpathes a été bien inspiré de réhabiliter... Bon ben, à suivre donc, probablement - sauf si Wotz compte s'y coller. Je vais me refaire une tartine de celui-ci, tiens, et p't'être des autres autour, la chro m'a alléché.