Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPlanningtorock › Have It All

Planningtorock › Have It All

cd • 12 titres • 38:10 min

  • 1The PTR Show
  • 2Bolton Wanderer
  • 3Changes
  • 4Local Foreigner
  • 5Hiding Where I'll Find Me
  • 6Take It Away
  • 7Don't Want What You Don't Want
  • 8Never Going Back
  • 9I Wanna Bite Ya
  • 10Think That Thought
  • 11Have It All
  • 12When Are You Gonna Start

line up

Janine Rostron

remarques

chronique

"Yes we are waiting for the PTR show, there is humour and darkness allowed !"... Il existe bien des clubs où on peut s'assumer pleinement sans crainte d'être dérangé, mais dans le cas de Planningtorock, vaga.bonde de Bolton expatri.ée (c'est comm.e ça qu'on fa.it ?) à Berlin, certain-es habitué(e)s ont dû tiquer. Voilà un/e artiste que l'on pourrait qualifier de bug chantant. Chantant dans l'extase abrutie des petits zoziaux, en copie-collant ses vocalises en tous sens et toutes variations de son aigu cartoonesque. Un falsetto de travelo alien, accompagné de sa petite chorale de micromammifères en tutu et ses fanfares de poche. L'anomalie Planningtorock, en mènera plus d'un à l'envie d'étranglement de chaîne hi-fi sur ce premier album placé sous le signe de la gogolitude délireuse. Tous ces égosillements hypermaniérés auraient de quoi faire virer homophobe un fan de Queen - enfin, si les homophobes fans de Queen n'étaient pas déjà légion bien sûr. Vite ! Du gras ! De la bonne musique-viande-légumes bien épaisse et naturelle ! Pitiééé !!! Trop tard : on est coincés dans la bombonne à bisous PTR... :x...PTDR ! Partouze de confiseries à tous les étages ! La pie qui chante a volé les bijoux les plus scintillants de son secteur ! Elle parade à tout va, jusqu'à rendre rouge tagada Christine Louboutin (qui fume des oreilles façon cocotte-Minute, comme le costume de Schwarzie-mémé dans Total Recall). Castafiore cancane sous les néons d'un Phuket en orbite... Vide intersidéral autour... Des voix partout dans les enceintes mais... Dans le fond, ce disque pue la solitude, autant qu'un Jandek ou un Burzum. PTR est en phase de mutation dans son néant en bonbecs froids. Elle ou Il ou Ille est cette espèce d'artiste conceptuel sans concept fait des tubes qui ressemblent à rien mais qu'on se surprend à couiner. En ressemblant à rien, forcément. "Transgenre", c'est donc ça que ça voulait dire... Genre, transe... Gné que c'est ? Où qu'elle est la tétête ? Où qu'il est le cucul ? "I wanna bite ya" par exemple, comme ça, pas plus qu'une autre mais, cette grosse envie de bisous totalitaire, enquiquinante-obsédante comme le reste, prouve si besoin était que les tounes joyeuses à voix aigües peuvent être infiniment plus angoissantes que celles qui sont déprimées et à voix grave. Cet album toxicocrétin, est aussi glam-synthpop de castrat, tape-à-l'oreille, sophistiqué, hystéroïde, fluorescent, criard, dandy, martien, russell-maelien, after-chez-galliano-sous-poppers-ifiant, en bref : insupportable... et pourtant, à sa façon, il est magnétique. Il est cette petite chose sexy-rebutante qui n'arrête pas de couiner dans ma tête, une araignée au plafond qui tisse des toiles en forme de bisou. Il recèle une débilité autre, c'est sûr. Pour ceux qui ne tiendront pas cette chose aussi fofolle qu'aigrelette, vous en manquerez le final torturé, "When are you gonna start", qui de claviers et de vocalises pétées s'inscrit dans une zone très serrée entre Tétines Noires et Armande Altaï, et gigote dans la tête avec l'insistance d'un Prince. Les débuts très cartoon, plutôt amateurs, et pour tout dire assez malsains d'un hemme, d'une fomme pas comme les autres, qui se cherche encore, à grands coups d'ongles peinturlurés dans une salle d'opéra miniature remplie d'hélium. Fuyez, bien sûr, si vous détestez toutes les références citées plus haut (qu'est-ce que vous fichez encore là d'ailleurs ?) car si vous n'y êtes pas réceptif cette pop sera plus agaçante qu'une perruche cocaïnée. Foncez, si vous êtes curieux de connaître l'équivalent musical du bonbon Arlequin.

note       Publiée le mardi 31 décembre 2019

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Have It All".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Have It All".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Have It All".