Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChrome › Blood on the moon

Chrome › Blood on the moon

cd • 9 titres • 00:00 min

  • 1The Need
  • 2Innervacume
  • 3Perfumed Metal
  • 4Planet Strike
  • 5The Strangers
  • face b
  • 6Insect Human
  • 7Out Of Reach
  • 8Brain Scan
  • 9Blood On The Moon

enregistrement

Enregistré à Mobius Music (San Francisco) par Oliver DiCicco - Produit et mixé par Damon Edge - Co-produit par Helios Creed

line up

Helios Creed (guitare, voix), Damon Edge (chant, Moog Liberation),

Musiciens additionnels : John Stench (batterie), Hilary Stench (Basse)

remarques

Graphisme par Damon Edge et Helios Creed - évitez la réédition vinyle de chez Lilith, c’est une arnaque omettant la moitié de l’album pour la remplacer par un live à Bologne (1981, premier concert de l’histoire de Chrome a priori !) au son pourri !

chronique

Autant vous prévenir, ce disque n’a pas le quart du charme de son nom ni de sa pochette, qui semble tout de même indiquer un album moins abouti que Half Machine Lip Moves… Edge et Creed décident pour ce disque d’embaucher la section rythmique d’un ancien groupe de post-punk San Franciscain : Pearl Harbour & The Explosions ! Le but : faire des concerts, ce que le duo n’a jamais fait jusqu’ici... Le nom des deux nouveaux venus est impayable : John et Hilary Stench (« Puanteur »)... Moins drôle est leur décalage absolu avec la folie du duo principal, dont pas une once ne semble rejaillir sur eux. Sans surprise, ça donne un album au son assez brut et très mal ficelé, incommensurablement en dessous des autres même si beaucoup d’éléments du son Chrome sont là. Trop, peut-être... A vrai dire, c’est assez gênant d’entendre ces plaintes de moog saturé et ces reflets de space rock déchiré sans la solidité des morceaux des albums précédents, ni des suivants d’ailleurs. Du coup, Blood On The Moon étant considérablement moins extrême que ces-derniers, une certaine répétition voire banalité s’installe, même si, en vrai, à l’époque, tout ceci devait quand même continuer à sonner méchamment ovniesque, puisque toutes les références auxquelles on pense à l’écoute sont sorties après. Innervacuum est ainsi charpenté sur un groove que Prince usinera en 83 (le chef d’œuvre de simplicité « Automatic » sur 1999), même si Kraftwerk n’est jamais bien loin dans ces territoires. Planet Strike, avec sa basse tournoyant à cloche-pied, semble échappé de Zen Arcade de Hüsker Dü, non sans avoir pris au passage un coup de zap-gun par Earthworm Jim dans le vortex des dimensions. Mais Blood On The Moon recèle bien trop de titres rectilignes et bâtis sur un poum-paf inconséquent pour marquer. En fait, la section rythmique finit par devenir l’un des plus gros défauts de cet album en panne d’inspiration. Les frère et sœur Stench n’ont pas pigé le truc du motorik beat, ou alors les deux faux-frères Chrome ont échoué à leur expliquer. Ce que les Stench font sur les ¾ du disque, ça s’appelle de la power pop, et ça correspond à la musique de Chrome comme un seau en plastique de plage correspond à Fukushima. La faute au son ? Possible, du moins en partie, si l’on en juge par le groove assez reptilien de Insect Human (ça sent quand même le détritus de carlingue de Third From The Sun à plein nez, tout ça, autant dire que c’est pestilentiel… même si le disque est sorti après), complètement plombé dans le mauvais sens par la production, étouffée et ratée. Sans le livret, on n’aurait pas remarqué les paroles du titre, qui semblent évoquer une sorte de prototype dystopique d’internet tel que l’aurait cauchemardé un écrivain de SF. La seule piste à intéresser sans vraiment décoller reste le morceau-titre final, un instrumental midtempo qui évoque un Joy Division qui aurait continué après Closer, mais aux USA, avec Genesis P-Orridge aux machines torturées, et l’aide de quelques Butthole Surfers pour l’ambiance vaudou nocturne. ça ne sauve pas cet album du 2/6, qui est presque encore cher payé vu l’ennui assez constant qu’il m’a toujours évoqué, dès la première écoute.

note       Publiée le samedi 1 avril 2017

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blood on the moon".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blood on the moon".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blood on the moon".