Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTerminal Choice › Ominous future

Terminal Choice › Ominous future

cd • 13 titres

  • 1The saviour
  • 2No chance (anger version)
  • 3Animal
  • 4Armageddon
  • 5In your soul
  • 6Human hunter
  • 7Universe of love
  • 8Time
  • 9On the battlefield
  • 10My way
  • 11New world
  • 12I kissed her
  • 13Perverted love

line up

Christian 'Chris' Pohl (chant, musique), Gordon (guitare), Manuel (guitare), Jens (samples, programmation)

remarques

Il s'agit de l'édition coffret limitée proposant un maxi bonus, un t-shirt et un sticker du groupe.

chronique

J'ai commencé, je finis. Il me fallait bien à un moment donné rédiger cette chronique du quatrième Terminal Choice qu'il m'ait été donné d'acheter. Désormais un groupe même si Christian 'Chris' Pohl reste seul à la composition, le quatuor nous délivre un disque qui se veut plus fouillé. En réalité, la technique d'écriture n'a pas radicalement changé, c'est surtout au niveau de la production que ça se passe. Le projet s'est définitivement éloigné des structures minimales et cliniques des débuts pour tenter de plomber le feeling, ce qui avait donné 'Navigator'. Rivalité avec Project Pitchfork qui cartonnait dur à l'époque ? Toujours est-il que l'on sent la volonté de conserver une musique plus puissante sans bourriner à outrance, de composer des morceaux dancefloor plus accessibles en les décorant de petites mélodies. De ce point de vue, l'album est réussi, à tel point qu'on frise le plagiat de Project Pitchfork à plusieurs reprises ('In your soul', 'No chance', 'Time') tant musicalement que vocalement. Air du temps obligeant, électronique et guitares électriques fusionnent, en évitant heureusement encore le piège du bourrinage electro-indus qui s'annonce déjà comme l'effet de mode de ce début des années 2000. 'Ominous future' reste donc un disque agréable même si pas franchement original, le dernier avant que notre Allemand ne décide de succomber au syndrome Linkin Park. C'est d'ailleurs quand il sonne vraiment comme lui-même ('Time', plus proche des sonorités des débuts) qu'il reste le plus efficace...Pour le reste, si on aime le style Project Pitchfork et des mélodies sympathiques pas trop prise de tête...

note       Publiée le vendredi 20 juillet 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Ominous future".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ominous future".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ominous future".