Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArctic Spirits › Iluliarsuit Akornanni

Arctic Spirits › Iluliarsuit Akornanni

cd • 11 titres

  • 1Oqarniaqinak
  • 2Isertugaatit
  • 3Assiliarsuaq
  • 4Kalunnerit
  • 5Takussasut
  • 6Taarsuarmi Uummat
  • 7Qaangaluaqiit
  • 8Assilissat
  • 9Sinnattulerpunga
  • 10Itillipput
  • 11Annialequaat

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Hard Beat Studios

line up

Lars Bech Mathaeussen (chant), Juuna A. Zethsen (guitare), Inuuteq Olsen (guitare), Aalut Zethsen (batterie), Malik B. Andresen (basse)

Musiciens additionnels : Brian Jensen (piano)

remarques

chronique

Au Groenland, le ‘karaoké’ est semble-t-il une animation très vogue, du genre où les gens se mettent à chanter spontanément sur les titres passant à la radio, pas besoin des paroles, juste de bière, de compagnie et de bonne humeur…Normal, la musique demeure un élément essentiel pour tromper l’isolement, les conditions extrêmes de météo…Quand tu fais du rock (le genre le plus en vogue avec la pop) au Groenland, difficile de se cantonner dans une niche, le public est déjà si peu nombreux et puis la plupart des zicos ont écouté beaucoup de choses avant de se décider à former un groupe. Arctic Spirits en sont le parfait exemple; les mecs ont écouté Iron Maiden, Black Sabbath, Motörhead, Pearl Jam, Metallica peut-être bien, Korn, et ils ont tenté une fusion de ces divers éléments pour créer leur metal. C’est ainsi qu’on trouve des attaques limite vieux doom, des soli heavy metal, des accélérations à la double pédale, pas mal de cassures, d’alternances entre parties musclées et calmes, parfois à l’intérieur du même titres. Et quand est-il niveau voix ? Lars Bech Mathaeussen est un bon chanteur qui sait injecter une puissance rock sans jamais partir dans l’extrême (même s’il se laisse aller à quelques cris). Arctic Spirits se révèle donc une excellente alternative pour les amateurs de musique électrique peu désireux de goûter aux extrêmes de projets tels que Failed to failure, The Perfect Mass (dont j’espère vous parler bientôt) ou X-IT (déjà chroniqué). D’ailleurs, après un ‘Kalunnerit’ plutôt martelé, le combo n’hésite pas à enchaîner sur une ballade dans la plus pure tradition old school. La langue du pays est étonnamment douce dans ses sonorités et s’adapte plutôt bien à beaucoup de styles divers (écoutez Nuuk Posse ou Nanook pour comparer) permettant à n’importe qui de profiter de la musique qu’il soit docteur es linguistique ou non (les textes sont proposés en traduction sur le livret). ‘Iluliarsuit Akornanni’ est donc un disque puissant, entre énergie et lourdeur, violence et douceur, un peu à l’image des contrastes marquant les saisons du pays et son extraordinaire mais sauvage beauté. On sent que les musiciens ont cherché à se faire plaisir, tester leur technique et leurs possibilités, sans partir dans la démonstration stérile. Une musique ouverte à ‘tous’ mais intègre, un peu à l’image de celle de Siissisoq à l’époque. Des burnes mais sans flirter avec l’extrême, avec une touche de sensualité en bonus. Si les pièces calmes ne me parlent pas tellement, il faut bien admettre que la seconde ballade, ‘Sinnattulerpunga’, dégage quelque chose de prenant grâce à sobriété. Tout ça pour enchaîner sur le thrash de ‘Itillipput’ juste après…Rien de contradictoire visiblement. Pas évident de réussir un tel mélange avec tant d’ingrédients dans la marmite mais de par leur sincérité et leurs compétences, les Arctic Spirits s’en sortent plutôt bien et avec cohérence malgré quelques inévitables inégalités. Il faudrait juste qu’ils apprennent à pondre des pochettes moins moches…

note       Publiée le vendredi 22 juillet 2016

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Iluliarsuit Akornanni".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Iluliarsuit Akornanni".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Iluliarsuit Akornanni".

Shelleyan aka Twilight › mardi 13 septembre 2016 - 00:45  message privé !
avatar

Le titre de l'album signifierait 'Entre les icebergs'

Note donnée au disque :       
Shelleyan aka Twilight › samedi 23 juillet 2016 - 07:44  message privé !
avatar

Le Groenland a son drapeau et sa langue même s'il utilise la couronne danoise, de même que son gouvernement. Il bénéficie d'une certaine souveraineté même si sous contrôle danois...Exclu qu'il batte pavillon danois !!!!

Note donnée au disque :       
Rastignac › samedi 23 juillet 2016 - 01:30  message privé !
avatar

oui, mais : c'est tagué "GB" ici l'union jack. Pas "RU". Mais le Groenland a son drapeau par contre, contrairement à... (DC al coda)

Klarinetthor › samedi 23 juillet 2016 - 00:38  message privé !

Juste pour preciser sur un de tes exemples, microbe (j'avais deja levé le debat sur l'irlande et le RU il y a quelques annees; ca continue d'etre source d'erreurs par exemple dans le magnifique bouquin punk 45 ou il ont trouvé malin d'imprimer en gros le pays des groupes, sans drapeau certes). L'Union Jack est le drapeau du Royaume Uni (sous entendu - de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord) et parmi les trois croix celle en diagonale rouge est celle de St Patrick et donc represente l'Irlande.

Rastignac › vendredi 22 juillet 2016 - 23:30  message privé !
avatar

Oui, ça devrait pas être plutôt le drapeau danois si on reste raccord avec le reste de la base (de drapeaux) non ? cf. pays de Grande Bretagne comme dit microbe666, ou les îles Féroé tiens. Ou les territoires d'Outre Mer si on va plus loin, etc. Sinon, le monde du metal n'a vraisemblablement pas de limite géographique, à se demander si c'est pas le genre le plus exportable en tout contexte.