Vous êtes ici › Les groupes / artistesÁrnyak › Menedék

Árnyak › Menedék

cd • 16 titres

  • 1Jó Lehet Veled
  • 2Pengeélen
  • 3Jég
  • 4Én Leszek A Fény
  • 5Siralomvölgy
  • 6Azt Akarom
  • 7Távol A Menedék
  • 8Indulok
  • 9Nem Mehetsz El
  • 10Visszatérek
  • 11Kitalálom, Megteszem
  • 12Néma Üzenet
  • 13Újra Eljöttetek
  • 14Várhatsz Még Rám
  • 15Jég (Mix)
  • 16Jég (Metál Remix)

extraits vidéo

informations

line up

Csaba Szórád, Miklós Husznay, Róbert Molnár, Zoltán Wirth

chronique

Sur mon site de rencontres musicales intéressantes, la page Hongrie demeure encore ouverte. Je noircis le trait parce qu’il y a quand même F.O. System plus une ou deux bricoles mais globalement, la moisson est maigre. Le goth local s’exporte assez peu visiblement; est-ce par manque de moyens ? Par défauts de formations de qualité ? Simplement car nous ne sommes pas au courant ? J’espère que la dernière proposition est la bonne car le pays a toujours eu une réputation de mauvais élève face au ‘papa soviétique bienveillant’, en 89 déjà les potes en voyage de baccalauréat à Budapest y avaient découvert une boîte goth… Lors d’un échange Discogs, je me suis trouvé avec un lot de quelques trucs dont ce premier cd d’un combo baptisé Árnyak (ombres); plutôt sympa même si relativement inoffensif. Le son du groupe est en effet plutôt clair, léger, parfois même relativement groovy (‘Jó Lehet Veled’, ‘Én Leszek A Fény’ avec des soubresauts limite funky niveau rythmique) avec une écriture très lambda, caractéristique de n’importe quelle formation power pop ou rock sur laquelle les musiciens passent un trait d’encre de Chine afin de noircir le propos. Le chant grave mais pas caverneux est plutôt bon, contribue d’ailleurs beaucoup au parfum d’ombre baignant l’album, de même que quelques guitares appuyées et certaines lignes de clavier (le bon ‘Siralomvölgy’) mais pas de quoi trop terrifier les mémés. Renversons le point de vue, on se plaint tellement de l’aspect cliché du goth rock inspiré des Sisters of Mercy ou des Nefs, ne serait-ce pas une opportunité de découvrir une autre approche ? L’argument tient. Il est exact que cet angle déstabilisant fait également le charme du disque. Árnyak sont au goth rock ce que le Nina Hagen Band est au punk pour préciser l’impression. Passé ce premier cap difficile, ‘Menedék’ (abri) prend son sens et dégage une certaine saveur, d’autant que le groupe parait prendre confiance au fur et à mesure des chansons qui sonnent plus sombres, un brin plus lourdes. Les mélodies ne sont pas mauvaises du tout et si on pourrait souhaiter une production moins lavée, une batterie plus agressive, moins axée sur la caisse claire, les arrangements ne sont pas à la rue. Le bilan final ? Un disque frais, ombragé, un peu long (les deux remixes finaux sont 100% inutiles) mais pas désagréable, pas estampillé goth complètement par erreur mais relativement inoffensif (en même temps, c’est le cas de beaucoup de formations actuelles) qui doit être apprécié comme tel. Pas au point de me motiver à essayer les suivants…

note       Publiée le samedi 21 mai 2022

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Menedék" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Menedék".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Menedék".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Menedék".