Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPain Station › Cold

Pain Station › Cold

cd • 13 titres • 66:16 min

  • 1Reflect
  • 2Dead Inside
  • 3Turning Point
  • 4Braindead
  • 5I Need You
  • 6Dark Day (The Breakdown)
  • 7Guinea Pig
  • 8So Alive
  • 9Aftermath
  • 10Slaughterhouse
  • 11Dark Day (Self-Destruct)
  • 12Slaughterhouse [Slut]Remix – Assemblage 23
  • 13Aftermath [Slobberknocker]Remix - Converter

line up

Scott Sturgis

Musiciens additionnels : Converter (remix)

chronique

Styles
dark ambient
electro
indus
Styles personnels
dark electro carcérale

PainStation : machine ludique développée par les allemands Tilman Reiff et Volker Morawe, combinant une console de jeu Pong jouable à une main, et un système connecté à l'autre main qui inflige au joueur perdant une souffrance physique par plusieurs moyens - décharge électrique, flagellation, brûlure - indépendants, ou combinés, selon le niveau. / Pain Station : 'one-man-band' seattlien de musique électronique industrielle, dark electro minimale-austère au lointain passé dansant devenu constriction délicieusement sadique, agissant de manière physique sur l'auditeur à l'aide de pulsations chirurgicales et d'ambiances authentiquement hantées bricolées main (gantée) qui renvoient directement les bandes originales de Silent Hill à leur modeste niveau lounge. Pensez plutôt au début de Texas Chainsaw Massacre : avec ce bruit glacialement glaçant de l'appareil photo, que Scott dulpique mieux que quiconque, sur celui-ci ou sur le suivant, je ne sais jamais. Cold : quatrième album de Pain Station portant bien son nom. Scott Sturgis : DJ aux multiples aliases, parent américain de Dirk Ivens et Roger Karmanik. Présence humaine : réduite au minimum scolaire (voix trafiquée à la Dive prolétaire) et ne garantissant aucune hausse de mercure ni vision solaire. Musique : gutsienne, petite ordure curieuse. Température : moins dix degrés celsius, maximum. Sexe : souffrance - a.k.a. "Guinea Pig". Ecoute au casque : recommandée pour effet maximum. Saignements de nez : possibles. Développement d'anévrismes cérébraux : inévitable. Les DJ ne mouftent pas quand Sturgis débarque en soirée : on l'appelle Satan. Montre-lui ce que tu as en-dedans... Il a attendu longtemps, longtemps... Il t'avait dit que tu serais à lui. Quant à moi, je suis congelé : mon nom est Darkstar Zero. "Slaughterhouse"... Je suis ce son sourd, lent, et immuable, que tu appelleras Peur... Suffocation... et Famine.

note       Publiée le vendredi 1 mai 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cold".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cold".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cold".

Wotzenknecht › mardi 20 février 2018 - 12:24  message privé !  Wotzenknecht est en ligne !
avatar

Faut grave mettre Mental Destruction, dans les recommandations !

Klarinetthor › samedi 2 mai 2015 - 02:53  message privé !

mamma mia; avec un ptit I need you osé en monchéri.

born to gulo › vendredi 1 mai 2015 - 11:50  message privé !

Merde classique. Scott, reviens !

Note donnée au disque :