Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHaus Arafna › You

Haus Arafna › You

vinyl33t • 12 titres • 46:17 min

  • 1Pain To Love [You Never Made A Sacrifice]3:10
  • 2You Don't Believe Me [The Dream You Can Follow]4:39
  • 3Learned Helplessness [Can't You See A Way Out]1:39
  • 4You [You Without Yourself]3:35
  • 5Judas Kiss [You Were Chosen To Suffer]5:12
  • 6Today You Died [Did You Know Who I Am]4:12
  • 7Lucifer [Between You And I]5:49
  • 8The Woman You Are [There Is More Than You Expect]4:18
  • 9Fallen [Mercy For You]3:14
  • 10Alive Through Pain [You Expose The Core]3:43
  • 11Colony Collapse [A Sign For You]3:43
  • 12Independent [How You Can Be Loved]3:03

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Mr et Mrs Arafna

remarques

L'édition vinyle est limitée à 906 exemplaires

chronique

Styles
electro
indus
Styles personnels
poison

Si «Butterfly» était une plaie, «You» en serait la cicatrice. «Son Of Cain», souvenez-vous, ouvrait la plaie béante de la malédiction avec un malin plaisir à peine dissimulé. Il était donc logique que «Pain To Love», et sa voix anesthésiante, la recouse méthodiquement, l'aiguille allant et venant sous nos yeux impuissants... Le couple Arafna a décidé d'y enfouir le plus beau des cadeaux empoisonnés, le genre vengeance froide, le genre trauma larvé derrière le paravent de l'amnésie antéro-rétrograde : une dualité à la beauté fatale. Too fuckin' bad, car toi pauvre mortel, tu y es ta propre part maudite, ton fardeau, à la fois victime et bourreau. Par ta compassion qui préfère hanter les mémoriaux plutôt que de draper de paix le tourment des âmes, tu incarnes l'autre, bassement, et dans cette carne y grouille le pêché du monde, les remords, les blessures, les non-dits, les espoirs dissimulés sous la crasse de la honte. Tu es l'élu parce que tu es fêlure. On t'ouvre et te referme à loisir. Aveuglé par la liberté, tu préfères te lamenter derrière le trompe l'oeil douillet de tes défaites ; l'instinct de vie n'est qu'un leurre. Tresse, vas-y tresse ta miséricorde, endure cette souffrance intérieure pour elle-même, de toute façon tu étais condamné dès ta naissance, à quoi bon te battre ? Tu es la perfection de ta résignation, tu en es l'origine et la conséquence, présumé coupable de vivre sans être. Seul l'écoulement du sang prouve ta vie, seule ta douleur prouve ta vie. Tu aimerais briser un autre toi-même ? Tu es sur la bonne voie. De l'autre côté du miroir eschatologique, juste là, sous la cicatrice, You est ton reflet. Il te contemple mourir à petit feu de la malédiction d'être né. Lui erre, condamné à n'être qu'un souvenir éternellement tourmenté. You est un toi déjà mort... la cicatrice ne disparaîtra jamais. C'est en toi. Maintenant, vis avec. Too fuckin' bad.

note       Publiée le mercredi 31 août 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "You".

notes

Note moyenne        25 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "You".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "You".

Wotzenknecht › mercredi 15 juillet 2020 - 22:13  message privé !
avatar

Nouveau Haus Arafna 'Asche' qui débarque.

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › vendredi 11 décembre 2015 - 22:07  message privé !

Passe la grosse deception au debut cet album se revele bon dans l'ensemble mais quelque chose s'est perdu, la melodie et le chant prennent de plus en plus de place, ca aurait peut etre du sortir sous le nom de November Novelet je sais pas...le debut de la baisse d'interet pour ma part.

Note donnée au disque :       
Raudus › dimanche 3 mai 2015 - 12:42  message privé !
avatar

Ce disque est un substrat gutsien pour sociopathe rhizomatique. Confiné au casque, j'avais l'impression de pouvoir maîtriser son vénéneux pouvoir. Mais maintenant que je lui ai ouvert la porte de mon appartement, me voilà partagé entre la nécessité d'y foutre le feu et de m'abandonner à sa fascinante et lucide horreur.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 9 septembre 2013 - 08:18  message privé !
avatar

Pour moi ca devient Magic. Ici je décroche un peu sur Fallen et Alive Through Pain.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 9 septembre 2013 - 02:07  message privé !

La ligne préférée de leur casier. Le plus doux amer, beau, mort, donneur de leçon car le malin est le seul à être sûr de sa victoire.

Note donnée au disque :