Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIce-T › O.G. Original Gangster

Ice-T › O.G. Original Gangster

cd • 24 titres • 72:17 min

  • 1Home Of the Bodybag
  • 2First Impression
  • 3Ziplock
  • 4Mic Contract
  • 5Mind over Matter
  • 6New Jack Hustler
  • 7Ed
  • 8Bitches 2
  • 9Straight up Nigga
  • 10O.G. Original Gangster
  • 11The House
  • 12Evil E: What About Sex ?
  • 13Fly By
  • 14Midnight
  • 15Fried Chicken
  • 16M.V.P.S.
  • 17Lifestyles Of the Rich and Infamous
  • 18Body Count
  • 19Prepared to Die
  • 20Escape From the Killing Fields
  • 21Street Killer
  • 22Pulse Of the Rhyme
  • 23The Tower
  • 24Ya Shoulda Killed Me Last Year

enregistrement

1990-1991

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
gangsta

O.G. est unaniment perçu comme le meilleur album d'Ice-T. Mais il n'a pas la concision, l'aspect 'bloc-compact' de Iceberg/Freedom Of Speech, ce qui le place chez moi en seconde position. L'excès de parlote le rend un peu chiant à s'enquiller en entier, même si on pourra me rétroquer que ce côté rempli ras-la-gueule est ce qui fait aussi son charme et sa générosité, il aurait quand même gagné à être allégé de quinze-vingt minutes facile. Maintenant, il est assez évident que l'album impose naturellement sa force, rien qu'en termes de charisme, je vais pas vous refaire le topo, mais Ice-T, s'il n'avait pas la technique ou l'imagination les plus hallucinantes, avait un flow à la mécanique imparable. Pour l'ambiance, vous reprenez le même principe de violence funk que sur le précédent, avec plus de vitesse peut-être (le tube de New Jack City est pas en reste dans le genre - la classe), et des lyrics peut-être un cran au-dessus (Ice atteint ici le summum de sa confrontation-contradiction interne gangsta écervelé sans morale vs conteur dénonciateur de l'injustice urbaine ; pas de schizophrénie, juste un foutage de gueule contrôlé à mon avis). Même si je préfère le taf de Afrika Islam seul sur Iceberg plutôt qu'en alternance avec DJ Aladdin, quasiment tous les instrus claquent, même quand c'est hyper mal foutu avec un beat en pâte à modeler (il est clair que Dr Dre sera plus inspiré par John Carpenter) Ice réussit par son phrasé limpide et rêche - et aussi par une grosse giclée de reverb quand il le faut, et un mix qui donne l'impression que tes baffles ont sa tronche - à capter tes neurones, pour mieux les cramer à coups d'egotrips monolithiques et de morceaux de sa biographie trempés dans l'acide, te plongeant au coeur de South Central, avec ou sans sirènes et crissements de pneus. Un exemple de réussite dans ce style bien lourd : "Mind over Matter" (ma préférée, un pur exercice d'auto-contemplation à la Rakim), ou bien le moment ou il sample - encore - du Black Sabbath, ici le mythique premier riff doom, couplé avec la batterie de Led Zep' ("When The Levee Breaks") sur "Midnight". Echantillonage de cochon, guère plus élaboré que le préhistorique "PSK" de Schoolly D, mais seule l'efficacité brute de ce genre de titres compte, rapper sur du John Bonham c'est de toute façon une des meilleures idées du monde. Le pimp désamorçe les montées d'adrénaline qu'il créé, les réactive, fusionnant totalement avec les prods, loge les pruneaux avec un rythme de tueur froid et appliqué, se permet un teaser en exclusivité pour son groupe heavy metal-punk de seconde zone Body Count (il inclus le morceau en entier après une petite pensée - sensée - sur les rapports rap et rock), et slalome ainsi entre ses propres balles, jusqu'à l'outro où il balance un gros fuck you a capella aux fédéraux et élites corrompues avant de dire au revoir, sans autre forme de procès. Ice-T c'est aussi ça, ce genre de connard grande gueule sachant user de son charisme et de son humour pour créer une putain de proximité-complicité avec son auditoire, qui peut pas s'empêcher de venir mettre son grain de sel ; derrière mes délires sur l'alias et sa vulgarité gangsta, j'lui ai toujours trouvé un côté Henry Rollins en fait, à moins que ce soit l'inverse... enfin on s'en fout un peu c'est vrai. "Kick back relax, and watch as I melt wax..."

note       Publiée le mardi 28 février 2012

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "O.G. Original Gangster" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "O.G. Original Gangster".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "O.G. Original Gangster".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "O.G. Original Gangster".

Harry Dickson Envoyez un message privé àHarry Dickson

And Loud.

Note donnée au disque :       
saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Aaaah Midnight. C'est ce type qui a inspiré ma prose, bien plus que Proust