Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTim Dog › Penicillin On Wax

Tim Dog › Penicillin On Wax

cd • 20 titres • 61:43 min

  • 1Intro
  • 2Low Down Nigga
  • 3Robin Harris Shit
  • 4Fuck Compton
  • 5DJ Quick Beat Down
  • 6Step To Me
  • 7Phone Conversation W/ Reporter
  • 8Bronx Nigga
  • 9You Ain't Shit
  • 10I Ain't Takin' No Shorts
  • 11NFL Shit
  • 12I'll Wax Anybody
  • 13Michel'le Conversation
  • 14Can't Fuck Around
  • 15Dog's Gonna Getcha
  • 16Goin' Wild In The Penile
  • 17Get Off The Dick
  • 18I Ain't Havin' It
  • 19Patriotic Pimp
  • 20Secret Fantasies

line up

Tim Dog (MC)

Musiciens additionnels : Kool Keith (MC en featuring non-crédité sur "I Ain't Havin' It" et "Secret Fantasies"), TR Love, Moe Love, Ced Gee, Bobby Crawford, Louis Flores (productions), Scott Harding (guitare sur "Secret Fantasies")

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
brutal bronx shit

Dans l'Hexagone on a eu MC Jean Gab'1, avec "J't'emmerde", branlée en panoramique sortie de nulle part. Les ricains, dans le même genre de coup de pute totalement cool, ont eu en 1991 Tim Dog, le MC gangsta-bourrin du Bronx proche des Ultramagnetic MC's qui a sorti un diss-album avec comme optique principale d'insulter copieusement N.W.A. En ce temps-là, c'était comme si un banal cureton de campagne s'attaquait au Saint-Siège. Sauf que Tim Dog est tout sauf un banal MC, et que son premier solo rivalise sans problème avec les deux premiers Ice Cube dans ses moments les plus brutaux. Pour cette hérésie, prouvant que la déglingue dans le hip-hop n'était pas forcément du côté géographique qu'on croit, il a fait dans la qualité, le salaud. Car l'efficacité de Penicillin On Wax (quel titre !) ne se résume pas à sa dimension comique ou au charisme brut de décoffrage du très prosaïque Tim Dog. Ce skeud bourré de gouaille et de groove est doté de beats gravement pétés dans le style boom bap funky. Et Tim Dog commet un viol microphonique là-dessus. Le molosse provocateur est parfaitement dans son élément, et il se déchaîne, sans perdre ses gourmettes, qui ne font pas deux kilos chacune pour rien. La branlée intégrale, ou pas loin. Faut dire qu'il est difficile de pas capter l'attention en rappant aussi crûment sur "Across 110th Street" de Bobby Womack. "I ain't taking no shorts" a un des sons les plus crades qui soient pour le hip-hop de l'époque. "I'll wax anybody" exhale un style brut de fût, avec un son hypnotique ("Nautilus", encore toi !) et un emceeing de gros barracuda qui sectionne des hameçons en titane. Tim Dog distribue les pains avec ferveur et sauvagerie sur "Dogs Gonna Getcha", un des raps les plus violents que j'ai jamais entendu, à faire rentrer Joeystarr de trouille dans la cage de son singe... Je pourrais en citer d'autres, comme ce final romantico-libidineux dans l'esprit pornographique de Kool Keith et son groupe culte, mais franchement, autant compter les balles après un hold-up. Pur skeud, aussi efficace que l'entrée du Terminator dans le bar des motards. Du gros sel pour déneiger la racaille. Un hip-hop qui pue la méchanceté gratuite et le goudron chaud.

note       Publiée le samedi 11 avril 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Penicillin On Wax".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Penicillin On Wax".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Penicillin On Wax".

SEN › samedi 11 avril 2015 - 15:32  message privé !

L'histoire autour de sa mort est assez épique : http://noisey.vice.com/fr/blog/tim-dog-est-mort

Note donnée au disque :       
nowyouknow › samedi 11 avril 2015 - 15:31  message privé !

Comme l'album avec Kool Keith, j'avais écouté ça de façon très superficielle dans une période hip hop boulimique mais ça m'avait bien plus. Il avait des couilles quand même, j'avais même entendu une histoire comme quoi il avait pas eu peur de se balader à Compton après ça haha.. A retenter.

SEN › samedi 11 avril 2015 - 12:35  message privé !

Génial ! Tout le Hip Hop que j'aime ! Merci Raven !

Note donnée au disque :