Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Widow › Sacrifice

Black Widow › Sacrifice

cd • 8 titres

  • 1In ancient days
  • 2Way to power
  • 3Come to the sabbat
  • 4Conjuration
  • 5Seduction
  • 6Attack of the demon
  • 7Sacrifice
  • 8Come to the sabbat (single edit version)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Kip Trevor (chant), Jim Gannon (guitare, violon, choeurs), Bob Bond (basse), Jess ?Zoot' Taylor (orgue), Clive Box (batterie, piano), Clive Jones (saxophone, hautbois, flûte)

remarques

Le disque est paru à l'origine chez CBS. Le titre 8 est un bonus.

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
progressif occulte

Les USA ont eu Coven, L'Angleterre, Black Widow; les ex-Pesky Gee! sont en effet une référence incontournable (bien que discrète) dans l'histoire du rock occulte. Leur premier album, 'Sacrifice', fut semble-t-il l'objet de controverse...Non pas quant à leur musique, somme toute assez banale pour l'époque, plutôt par l'usage de références à la magie noire et à l'occultisme dans leurs textes mais également dans leurs concerts où le chanteur Kip
Trevor invoquait des démons et mimait le sacrifice d'une femme nue. Le groupe avait même consulté le magicien Alex Sanders (l'un des maîtres de la Wicca) pour l'authenticité des rites et invocations, ainsi que pour faire bénir le poignard. Ce dernier
serait même allé jusqu'à les mettre en garde car leur démarche se rapprochait trop des pratiques dangereuses déconseillées aux amateurs. Mouais, très joli, tout ça, aujourd'hui, ce genre de spectacle fait sourire et n'a pas l'air si méchant; toujours est-il que ces éléments ont fait sensation à l'époque. Le problème est que si l'on retire les
références sulfureuses Black Widow a nettement moins à offrir, non pas que ce premier essai soit mauvais, il est même plutôt sympathique, mais quand les musiciens, pour s'attirer les grâces d'un public plus large, abandonneront la touche 'messe noire', l'intérêt pour leur musique déclinera de même, un peu à raison d'ailleurs. C'est un orgue funèbre qui démarre 'In ancient days' mais très vite le ton général est donné, nous avons affaire à un rock mâtiné d'éléments folk et jazz, pas si glauque que ça, même si certains passages sont plutôt bien sentis (les intros généralement, ainsi que quelques envolées folles préfigurant le hard rock). Les orchestrations sont assez classiques avec un accent porté sur l'orgue mais aussi le saxophone et la flûte. Cet élément fait parfois la force du morceau ('Come to the Sabbat') mais fait aussi sonner le tout de manière un peu trop joyeuse à mon goût ('Seduction' qui part dans des touches limite bossa nova). Parmi les indéniables qualités, je citerais la voix de Kip Trevor, chanteur plutôt doué, la rythmique précise et impeccable dans tous les changements de tempi, ainsi que le jeu d'orgue qui apporte quelques touches hantées, même si souvent on songe plutôt aux Doors et Jethro Tull. Pour être très honnête, il faut être intéressé par l'histoire du rock occulte et s'accorder quelques écoutes, d'une traite si possible, pour entrer dans l'ambiance de 'Sacrifice'. Nous sommes loin de la
noirceur de Black Sabbath à la même époque (ce qui explique pourquoi Black Widow ne reçoit bien souvent qu'un simple paragraphe dans les ouvrages consacrés au style) même si leurs textes sont réellement documentés sur la magie noire, contrairement à leurs collègues qui ont toujours réfuté cette étiquette de groupe occulte. Il n'empêche, en se replaçant dans le contexte, cet album dégage quelque chose de particulier et presque séduisant; une sorte de bande-son d'un film de la Hammer sur le satanisme, un peu kitsch mais un brin malsaine tout de même. Un peu à l'image du premier opus de Coven, 'Sacrifice' a le mérite de son audace dans des thèmes légèrement épineux à une certaine époque et pour beaucoup Black Widow reste le premier groupe de rock satanique...

note       Publiée le dimanche 30 août 2009

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Sacrifice" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Sacrifice".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Sacrifice".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Sacrifice".

zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Come to the Sabbat a été repris de façon assez saisissante par Bewitched (pas le Bewitched Chilien, l'autre, les Suédois Black-Thrash), sur leur intéressant ep de reprises Encyclopedia of Evil, où un seul titre est d'eux. Sinon, ils reprennent Bathory (Sacrifice), Mercyful Fate (Evil), Venom (Warhead)

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Clive Jones vient de décéder :0(

empreznor Envoyez un message privé àempreznor

C'est un bestov?

Note donnée au disque :       
Solvant Envoyez un message privé àSolvant

Oui, et si vous trouvez "Come To The Sabbat: The Anthology" (2cd) ne vous privez pas, c'est grandiose.

Note donnée au disque :       
azerty Envoyez un message privé àazerty

Quelle claque ce disque! La rencontre entre King Crimson et Terence Fisher. Des compositions pleines de surprises, très cinématographiques, et ancrées dans cette univers 70's sur lequel le temps n'a pas d'emprise. Dingue comme 40ans après ce disque reste d'actualité.

Note donnée au disque :