Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBionight › The rain is over

Bionight › The rain is over

  • 2006 • SynGate CD-R 2122 • 1 CD

8 titres - 55:06 min

  • 1 Ice 6:12
  • 2 The Rain Is Over 7:07
  • 3 Alpha Circus 8:30
  • 4 Effort 6:48
  • 5 After the Storm 4:54
  • 6 Walking Along the River 6:31
  • 7 Mind Flight 5:42
  • 8 BIOhearT 9:52

line up

Sbrizzi FaBIO et Mac : Gem S3 Turbo workstation

remarques

Pour en savoir plus sur Bionight et entendre des échantillons sonores, visitez le site web;http://www.bionight.net/

chronique

Deuxième album de la trilogie Bionight, The Rain is Over continue là où The Art of Friendship s’était arrêté.
Une intro lugubre aux ondes réverbérantes ouvre Ice. Fantomatique, le synthé accentue l’effet d’inquiétude qui se fractionne sur des séquences nerveuses, donnant un rythme chaotique à un titre qui n’a rien de glacial. Synthé enveloppant, chassant l’effet spectral initial, et percussions avalanchées, Ice bouscule le rythme sur une approche prog rock avec de gros solos de guitares synthétisées. Triste et nostalgique, The Rain is Over nous amène totalement à l’opposé de l’explosive entrée qu’est Ice. Une belle mélodie qui flotte sur des arpèges en spirales et un synthé flûté et lyrique, qui effleure un petit côté légèrement chthonien teinté d’un effluve orientale. Un beau morceau tendre où le mellotron est particulièrement mouvant. Si le côté oriental vous attire, Mind Flight saura vous charmer, quoique je lui trouve un penchant nettement New Age. Alpha Circus se déroule en cascade spiralée. Une douce danse aux accords hoquetés qui épousent une séquence avec une cadence en cascade sur un synthé tendrement poétique. Doux tourbillon séquencé qui s’entortille sur un autre plus synthétisée, drapant une texture sonore riche et mélodieuse, avec des effluves qui ressemblent à du TD des années Miramar, solos de synthé en plus. Un très bon titre de MÉ. Sans réel mouvement Effort est digne d’un orage électro statique électronique. Séquenceurs houleux sur synthés respectant une harmonie déchirée entre l’abstrait et le concret, Effort finit par épouser une tangente valseuse imprévue qui en fait tout son charme. Un autre beau moment sur The Rain is Over. After the Storm (Effort) nous plonge dans un univers ambiant où une grosse orgue austère vogue dans un cosmos sombre. Lourd et teinté d’une obscurité lyrique, le mouvement se draine dans les plaines galactiques. Charmant et planant. Walking Along the River est un autre étonnant morceau qui frétille sur un séquenceur en cascade qui établit sa rythmique sur un axe sphéroïdal. Une ivresse sonore qui tourbillonne sur un superbe synthé aux odes cosmiques, surpassant les rêveries de Tomita. Superbe morceau. Une étrange marche militaire pave la voie à BIOhearT. Un synthé roucoule sur cette déambulation hallucinatoire, ouvrant toute grandes les portes à une lourde séquence rotative qui enrobe le mouvement d’une cascade ambulante. Percussions éparses, mellotron enveloppant sur synthé chaotique, le duo Italien réussit à soutirer une mélodie de ce mouvement désordonné. Un autre petit bijou qui conclut l’album le plus déroutant et complexe de Bionight.
The Rain is Over est un très bon album de MÉ et ça fait du bien d’entendre du Bionight aussi créatif et audacieux. Ce duo Italien à l’art de séduire avec des compositions teintées de romantisme qui emprunte les sentiers des années analogues, avec une touche avant-gardiste propre à la culture musicale Italienne. The Rain is Over est tout simplement superbe.

note       Publiée le vendredi 29 mai 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The rain is over".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The rain is over".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The rain is over".