Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKhanate › Clean hands go foul

Khanate › Clean hands go foul

cd • 4 titres • 60:09 min

  • 1Wings from spine
  • 2In that corner
  • 3Clean my heart
  • 4Every god damn thing

line up

Alan Dubin (voix), Stephen O'Malley (guitare), James Plotkin (basse, synthétiseur), Tim Wyskida (batterie)

remarques

chronique

L’autre con nous avait prévenus : "maintenant on fait du Fushitsusha". Maintenant ça voulait dire qu’on était mort. Et qu’on n’avait plus rien à perdre ; ou quand le verbe être se conjugue à l’infinitude du temps et de l’espace. Un espace qui s’écroule sur ses propres fondations, un temps qui ne s’écroule pas, qui s’étire et se rapetisse à la fois, à la fois en avant et en arrière, qui tombe sur l’espace qui s’étire et se rapetisse à la fois. Le son qui prend forme là dedans, à quoi tu t’attendais ? Y’a que la voix pour te dire où t’es, sachant que t’es jamais là où tu t’attends – on n’en sort pas, hein ? Je crois que j’ai rarement entendu un son de guitare aussi "crochaoua". Comme si le manche n’avait pas de longueur précise, et que les cordes pouvaient muter selon les coups que tu lui donnais. Rien à voir avec le plastique, plutôt la gravité et la physique quantique, la théorie M, appelée théorie des cordes tiens, tu crois que c’est un hasard ? Parce que la contradiction ne se trouve pas forcément dans l’espace qui se trouve entre l’emo et le free jazz. Je crois qu’on commence à y toucher, là. Ces notes impossibles, viscérales, mais d’un corps sans organes... On n’en sort vraiment pas… quand tu crois pouvoir t’accrocher à quelque chose, ça glisse des mains ; le rythme, mon Dieu, mein Gott, my God ! C’est aussi aride qu’une gorge à dormir la bouche ouverte. Et ça devient collant au gré des sécrétions. Fushitsusha, Allegorical Misunderstanding bien entendu. On t’avait privé de tes quatre sens sauf le toucher. Plongé dans le noir des yeux et des oreilles et du nez, tu sentais juste la lame pénétrer dans ton foie avec une lenteur insoutenable.

note       Publiée le samedi 9 mai 2009

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Clean hands go foul" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Clean hands go foul".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Clean hands go foul".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Clean hands go foul".

Rendez-Moi2 Envoyez un message privé àRendez-Moi2

Ahah marrant je suis le dernier à avoir commenté, bon ben c'est une boucherie quand même. La dernière est superbe (en version 30mn noprob), j'imagine des contorsionnistes sapés en noir dans une pièce noire glisser sur les murs.

Rendez-Moi Envoyez un message privé àRendez-Moi

Rien que pour cette basse crachotant, rampant ou engouffrant tout le spectre sonore...

heirophant Envoyez un message privé àheirophant

De toute façon ya que things viral qui vaille le coup.

baz Envoyez un message privé àbaz

Comme beaucoup ici, je trouvais la dernière piste beaucoup trop longue quand j'ai découvert (mmm.... téléchargé) le disque, et puis je l'ai acheté en vinyle et là, surprise: ils ont enlevé tout le gras du dernier morceau qui est amputé de plus de la moitié par les ciseaux impitoyables de Plotkin. Résultat: c'est parfait!je crois même que le préfère à C&R dans l'ensemble (dont la première partie m'ennuie un peu, redite de fields dans Things Viral en moins bien).

Sigur_Langföl Envoyez un message privé àSigur_Langföl

Ca ou In the Country of Last Things. Et je vais pas m'étendre sur le cas des alcaloïdes insomniaques… De toute façon, ce disque est un decrescendo. Faut savoir apprécier la gravité de la pesanteur.

Note donnée au disque :