Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSanguis Et Cinis › Unfreiwillig abstrakt

Sanguis Et Cinis › Unfreiwillig abstrakt

cd • 4 titres

  • 1Als ich hätte nichts mehr zu sagen
  • 2Sententia
  • 3Lebende Fackel
  • 4Ein Drama als Komödie (death in Paris mix)

enregistrement

Tonspur Studio, Buchs, Autriche, janvier-février 1997

line up

Evangel (chant, clavier), Celine Cecilia Angel (chant féminin, clavier), Arthur (guitare, basse), Daniela Nipp (violon), Richard Lederer (programmation), Cyrus (batterie)

remarques

chronique

Trouvé un peu par hasard chez un pote qui liquidait ses disques, ce mini enchante mes oreilles. Assez typique des débuts de Sanguis et Cinis, il témoigne de leur créativité musicale à cette époque. Certains reprocheront aux premières lignes de 'Als hätte ich nichts mehr zu sagen' de sonner trop Lacrimosa...ils n'ont pas tort, le piano tragique, le chant de Evangel sur les premières mesures évoquent volontiers le Suisse mais je persiste et signe, c'est bien plus efficace ! D'ailleurs, le développement du morceaux en guitares lourdes et volées d'orgue balaient vite cette première impression; qui plus est, Evangel chante bien mieux que Tilo Wolff. 'Sententia' poursuit dans cette veine 'guitare-orgue' avec des touches mélancoliques comme une larme de violon et un beau solo de guitare. Si la chanson est plutôt mid-tempo, elle cohabite avec des riffs rapides proches du métal savamment placés en arrière-fond. En parlant, d'influences métal, elles sont présentes sur le très bon 'Lebende Fackel', au niveau des guitares et de la batterie surtout, avec un clavier efficace et des choeurs féminins, c'est parfait. Le dernier titre est tout sauf linéaire, hanté dans ses atmosphères, et riche au niveau de ses orchestrations: percussions électroniques glauques, orgues funèbres, riffs...pour des climats assez martelants qui finissent par se taire pour céder la place à une touche cabaret laquelle fait place à un rythme plus rapide qui achève la boucle en réinjectant les strucutres du début pimentées d'un brin d'agressivité en plus et exit sur piano et clavier triste...trop court, trop court.

note       Publiée le mercredi 23 novembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Unfreiwillig abstrakt".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unfreiwillig abstrakt".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unfreiwillig abstrakt".