Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKhanate › Khanate

Khanate › Khanate

5 titres - 56:30 min

  • 1/ Pieces of quiet
  • 2/ Skin coat
  • 3/ Torching koroviev
  • 4/ Under rotting sky
  • 5/ No joy

enregistrement

Enregistré au Nekro-drone8negatives durant l'hiver 2001

line up

Alan Dubin (chant), Stephen O'malley (guitares), James Plotkin (basse), Tim Wyskida (batterie)

remarques

MAXIMUM VOLUME YIELDS MAXIMUM RESULTS

chronique

Styles
sludge
doom metal
ovni inclassable
Styles personnels
doom metal

Khanate est un jeune groupe américain nous venant tout droit de New York City. Pour vous expliquer brièvement le contenu musical de ce CD, il faut tout d'abord savoir que l'album commence pas plus d'une minute de... larsen ! Pour le reste, c'est très, mais alors vraiment très lent ! On a même l'impression qu'ils jouent leurs titres au ralenti. On peut rapprocher cela à du doom très lent avec des vocaux très bizarres, plus ou moins criards. Cela fait aussi penser par moment au "Leng t'che" de Naked City. Personnellement, j'ai beaucoup de mal à accrocher jusqu'au bout des morceaux (ça culmine à plus de 18 minutes quand même sur "Under rotting sky" - qui porte plutôt bien son nom !). D'accord c'est lourd, mais là franchement, c'est un peu trop poussé à l'extrême. Enfin, moi je n'aime pas, mais bon, à vous de juger !

note       Publiée le dimanche 17 février 2002

chronique

Styles
sludge
metal extrême
doom metal
drone
ovni inclassable
Styles personnels
doom extrême > dead sludge > psychose

Khanate, "c'est le son auquel on a coupé les bras et les jambes, le son de l'intelligence des ondes", le son du larsen et de la psychose. Khanate, c'est le son de la folie, le son pour lui-même. Le son du mur qui se fissure, le son strident, celui qui fait sauter les parpaings à grand coup de cymbales. C'est le son du cri d'un chat qu'on aurait égorgé puis brûlé, le son de n'importe quoi. Khanate, c'est le son de la perdition, du noir, du trou, sans fond, du miroir sans reflet. Khanate, c'est cet esprit malade, schizophrène, paranoïaque, catatonique et hébéphrénique, tout ça en même temps. C'est le son du viol de la pensée. Un hurlement inhumain, un son inhumain, inaudible, douloureux, aigu, sadique. D'aucun disent qu'il s'agit de doom extrême mortifère torturé à coup d'aguilles sous les ongles par du sludge jusqu'au boutiste à la sodomie cloutée, où éjaculation est synonyme de larsen. Moi, ce que je vois, c'est un groupe totalement fou, le plus authentique et glauque jamais apparu depuis… un certain Naked City, et son album "Absinthe". Bien que le style soit foncièrement différent, la psychose est alimentée par les mêmes symptômes vicieux et suffisants: le culte de la douleur poussée à son paroxysme, les tortures les plus incongrues effectuées simultanément, d'obédience Marquis de Sade featuring Kafka, le tout dirigé par un Lautréamont se branlant sur nos têtes. Khanate, c'est le mot extrême qui brille de mille supplice sans qu'on ai envie de pouffer de rire, et croyez moi bien, le premier qui rigolera, n'est pas encore né.

note       Publiée le samedi 17 septembre 2005

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Khanate".

notes

Note moyenne        42 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Khanate".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Khanate".

p2h › vendredi 12 mars 2010 - 11:52  message privé !

Rien à redire, c'est sur faut aimer le drone et ne pas s'attendre à un truc qui vous fera bouger la tête ds ts les sens, mais qu'est ce que c'est sombre et malsain! les effets sur la voix sont sublimes de très bon goût notamment sur "Under Rotting Skin", j'ai une préférence toute particulière pour les titres "Skin Coat" et "No Joy" pour les changements de thémes judicieux de l'ultra saturé lourd et gras, au riff mélancolique et "chaleureux" (enfin je me comprends...) PS : Après écoute ne surtout pas demander à l'auditeur de sourire ou de réaliser une quelconque prouesse sociale

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › mercredi 16 décembre 2009 - 18:42  message privé !

T'ain, ce genre de truc m'arrive pas souvent mais ça fait tellement longtemps que j'l'avais pas écouté que c'est comme si je le découvrais pour la première fois, j'avais oublié à quel point ce truc était malsain. Poutre!!

Note donnée au disque :       
Spektr › dimanche 11 octobre 2009 - 21:38  message privé !

Non... non, maman ! Je te jure que je serai sage cette fois ! Pas ça je t'en supplie... ! TOUT m'est pas ça ! Biiizuit (End of transmission)

Note donnée au disque :       
punksportif › dimanche 1 mars 2009 - 01:47  message privé !

Bon, mais un peu fatiguant sur le long terme. J'aime Khanate de façon épisodique en fait...

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › vendredi 20 février 2009 - 19:05  message privé !

Album jusqu'au boutiste qui ne vous laisse aucune échapatoire. Obligé de subir et de crever la gueule ouverte.

Note donnée au disque :