Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFEdgar W. Froese › Aqua 2005

Edgar W. Froese › Aqua 2005

5 titres - 52:22 min

  • Aqua| 16:58
  • Panorphelia| 7:57
  • NGC 891| 9:12
  • Upland| 6:31
  • Upland Down| 4:14

line up

Christopher Franke (synthé moog sur NGC 891), Edgar Froese (claviers, synthé et mellotron)

chronique

Faire du neuf avec du vieux! Possible? Oui et surtout avec la dernière technique de pointe en remastering; DQC System. C’est pas ça qui va changer la donne, car Aqua 2005 n’a rien à voir avec sa 1ière version de 30 ans plus tôt. Edgar y a apporté de nombreux changements, notamment sur les structures rythmiques, laissant aux oubliettes le côté sombre et psychédélique de sa 1ière version. Tout d’abord la pièce titre. La richesse sonore halieutique est plus froide, plus digital et ondule sur de fines percussions dactylographiées et un léger séquenceur en mode procession qui vit dans un univers aux effets sonores moins riches, moins diversifiés. Ce faisant Aqua, accouche d’une nouvelle vie, assez intéressante tout de même, mais très loin de ses premières subtilités. Panorphelia garde l’aura mystérieux et la pulsion nerveuse de ses premiers jours, sauf qu’elle est enrobée de strates mellotronnées, douces et mélodieuses, et de courtes bribes séquencées. Une retouche à la Tangent, mais avec plus de mordant. Si les 2 premiers titres demeurent somme toute intéressants, NGC 891 perd beaucoup de son lustre sur cette version 2005 d’Aqua. Est-ce à cause du différend entourant Froese et Franke? Toujours est-il que le titre est amputé de plus de 4 minutes, en plus d’avoir un ‘’glitch’’ agaçant vers 2:30 minutes. La chaleur et la subtilité de la 1ière œuvre font place à une froideur numérique et à une placidité émotive que l’on perçoit avec agacement. Ceci étant dit, NGC 891reste un titre très intéressant qui n’avait pas besoin d’être rhabillé des strates d’Edgar pour y donner plus de lustre. Upland a conservé l’essence de son cachet, alors qu’Upland Down est vraiment un remix qui s’appui sur la structure originale. Bonnes percussions, beau synthé et une bonne approche mélodieuse…qui sonne comme du déjà entendu quelque part. Mais avec tout ce qu’Edgar mijote, une chatte y perdrait ses p’tits!!! En conclusion, Aqua 2005 n’est pas si vilain. Si, comme moi, l’ambiant vous horripile vous allez aimer cette 2ième mouture sans hésitation. Par contre, j’ai fini par succomber aux charmes latents du 1ier Aqua. Charmes absents sur cette version 2005.

note       Publiée le dimanche 1 mars 2009

partagez 'Aqua 2005' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Aqua 2005"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Aqua 2005".

ajoutez une note sur : "Aqua 2005"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Aqua 2005".

ajoutez un commentaire sur : "Aqua 2005"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Aqua 2005".

snooky › jeudi 5 mars 2009 - 19:59  message privé !

Il n'est point besoin d'écouter cet album pour avoir un avis.Il suffit de lire la chronique de Phaedream ou les commentaires(toujours très pertinents)de Mangetout pour tout comprendre. Et tout bien considéré finalement, Tangerine Dream, oops ! pardon Edgar Froese n'est plus un groupe, musicalement parlant, mais une maison de commerce spécialisée dans la vente de soupe et de purée. Et ce cher( ah ! ah !) Edgar est près à toutes les vilenies et les pires sacrilèges mercantiles pour s'en mettre plein les fouilles.Triste, affligeant...et surtout très lassant. Oublie nous Edgar, sinon c'est nous qui vont t'oublier...

mangetout › dimanche 1 mars 2009 - 13:02  message privé !

Ouais encore une de ces conneries estampillées Froese, depuis l'immonde coffret "Tangent" cette manière de faire "révisionniste" est d'un ridicule qui ne l'épuise décidément pas. Un conseil d'ami mon Edgar laisse dormir tranquillement tes créations et fais toi oublier !