Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOomph! › Oomph!

Oomph! › Oomph!

cd • 10 titres • 54:33 min

  • 1Mein Herz
  • 2Me inside you
  • 3Der neue Gott
  • 4No heart no pain
  • 5Breathe
  • 6Gleichschritt
  • 7Under pressure
  • 8Wir leben
  • 9Purple skin
  • 10Ich bin du

line up

Dero - Crap - Flux

remarques

Une réédition limitée récente contient 5 titres en bonus: 11/ Sick song - 12/ Der neue Gott (Machinery Mix) - 13/ Ich bin du (Extended Club Mix) - 14/ Der neue Gott (Jack is dub Mix) - 15/ Mein herz (Urversion)

chronique

Styles
ebm

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi Oomph! s’appelle Oomph! ? Faites travailler votre imagination, allons… Deux gars, tournés dans la même direction. Un derrière, un devant… vous y êtes ? Bien. Inutile de vous préciser que tout ça est également hyper sportif, déodorant Axe for Men, torse imberbe, dégaine d’athlète, coiffure de balai à chiotte et tout le toutim - Dolph Lundgren et John Cena dans une cage en acier, et toi au milieu. E-lec-tro-nic Bo-dy Mu-sic, fiston. C’est pas pour rien que l’ils posent en débardeur les gars, avec le regard gourmand, avec la brosse et tout. Oomph! à la base, c’était juste du DAF avec des guitares électriques, et rien d’autre. De l'EBM diekrupsienne, pour résumer. Sur un seul album, celui-ci. Y’avait pas à se coltiner leur electro-metal guindé et tout moche de la suite – encore que moche, ça l’était déjà sur cet épo. Très moche même. Moche comme l’EBM old school, cette musique de gros sportifs neuneus, moche comme un gonze en marcel qui te regarde d’un œil torve à la sortie du club muscu, moche comme une douche de taule. Moche comme une pochette d’Axel Bauer. Les gros boeufs nous envoient aux oreilles leur Body Music vinaigrée à gros coups de rythmes aussi fin que la bitte à Rocco – chboum chboum chboum – et chboum dans ton cul. Le gros chant vicelard et fait la petite touche en plus, arrogante, le gros monosourcil sur cette tête déjà pas jojo. A part un ou deux titres un peu moins brut de pomme c’est du tout bon, et on a même droit à des gros hits catchy comme seuls Nitzer Ebb pouvaient en pondre ("Der Neue Gott", "Under Pressure" ou "No Heart No Pain", ma préférée), les gars n’hésitant pas à se faire explicites au possible quand il faut ("Me Inside You", hin hin). Et maintenant cher enfant, je vais te confier un secret (approche, je vais le murmurer tendrement à ton oreille – et enlève-moi ce t-shirt) : Oomph! n’a jamais sorti de disque plus brut de pomme, mon petit loup, que cet épo, et si tu veux toi aussi savoir ce qu’il y’a pile entre le premier DAF et le premier Rammstein, le premier Oomph! tu écouteras, et tonton Raven tu raviras… Parfaitement débile, laid, abrutissant, musclor, en sueur. Bah, eh ! Un bon petit disque de bonne vieille EBM, quoi, de la grosse qui tâche et qui fait pas de prisonniers - on va pas t’apprendre ce que c’est, tu as deviné. Tends bien la croupe fiston, serre les dents… mmmffff… Oomph!

note       Publiée le mercredi 21 janvier 2009

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Oomph!" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Oomph!".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Oomph!".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Oomph!".

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

J'en avais un vieux souvenir et finalement c'est pas mal du tout, pile-poil entre Nitzer Ebb (plutôt que D.A.F. je dirais) et Rammstein. D'ailleurs ces derniers ont inversé le quotient claviers/guitares et PAF! ça a donné Herzeleid (ce qui n'enlève rien à mon amour viril pour ce dernier).

Note donnée au disque :       
cyberghost Envoyez un message privé àcyberghost

Haaa merci Bernie, j'me sens moins seul :)

Pas encore testé ce premier effort, ceci étant

Bernard Envoyez un message privé àBernard

En dehors de la période entre Sperm et Unrein, Oomph! n'existe pas pour moi.

Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Ego c'est aussi DM et late Paradise Lost en version boche - donc vulgos

Note donnée au disque :       
saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Ego c'est Faith no More avec un chapeau