Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHelmet › Strap it on

Helmet › Strap it on

9 titres - 30:44 min

  • 1/ Repetition (3:01)
  • 2/ Rude (4:13)
  • 3/ Bad Mood (2:15)
  • 4/ Sinatra (4:31)
  • 5/ FBLA (2:40)
  • 6/ Blacktop (3:20)
  • 7/ Distracted (3:13)
  • 8/ Make Room (3:28)
  • 9/ Murder (4:03)

enregistrement

USA, 1991

line up

Henry Bogdan (basse), Page Hamilton (guitare, chant), Peter Mengede (guitare), John Stanier (batterie)

chronique

Le Helmet premier du nom est une affaire de burnes. Hamilton et les siens les posent direct sur la table et y a pas à chier ; mère nature a été généreuse. "Strap It On" possède un son indigne, infect, et qui pourtant à l'époque dépotait sévère sur les radios libres. Bien que tranchantes, les guitares se meurent dans un rendu terriblement brouillon, scindés de part et d'autre des canaux droite et gauche. La voix s'égosille déjà sur des textes dont on se moque éperdument de la signification mais dont la déclamation traduit parfaitement l'urgence post punk dont le groupe se fait alors le chantre. C'est la légende du "self-made band" qui, en l'absence de moyens dignes de ce nom, ne compte que sur sa détermination et son irrépressible envie pour graver sur disque la rage qui les anime. Celles et ceux qui se sont gavés de "Meantime" ou "Aftertaste" n'auront pas de mauvaises surprises ; dès "Repetition", tout Helmet est là ! Un jeu rythmique plombé - déjà assuré par John Stanier - qui multiplie les chassés-croisés entre temps et contretemps, signe ostentatoire de leur haute technicité. Page Hamilton enfile les riffs qui tuent ("Bad Moon", "Blacktop", "Distracted" qui tous vous mettent sur les genoux, ou encore "Sinatra", leur morceau le plus connu), de ceux que l'on martèle instantanément du pied, de ceux que l'on oublie pas, même quand le disque est terminé. En dépit d'une production terriblement poisseuse mais qui peut avoir son charme, "Strap It On" se donne une demi-heure montre en main pour pousser l'auditeur à abdiquer devant tant d'énergie et de puissance. Celles et ceux qui s'y sont risqués s'en souviennent encore. Pas vous ?

note       Publiée le dimanche 22 juillet 2007

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

partagez 'Strap it on' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Strap it on"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Strap it on".

ajoutez une note sur : "Strap it on"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Strap it on".

ajoutez un commentaire sur : "Strap it on"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Strap it on".

Klarinetthor › mercredi 21 septembre 2016 - 00:51  message privé !  Klarinetthor est en ligne !

tu devrais apprecier Meantime (et peut-etre Betty, mais juste apres)

Note donnée au disque :       
boumbastik › mardi 20 septembre 2016 - 22:20  message privé !

M'est avis que je devrais me bouger le fion pour approfondir le reste de la discog de ce groupe. Blacktop bute, entre parenthèses. Breaks et transitions y sont diaboliques.

Note donnée au disque :       
boumbastik › dimanche 10 août 2014 - 00:24  message privé !

ya aussi un ptit côté jesus lizard fort sympatoche

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › samedi 8 juin 2013 - 20:35  message privé !

Noise New York. De la No Wave à Killing Joke en passant par Swans, Big Black, Wire, Glenn Branca, Sonic Youth, Live Skull, The Fall ou Chrome + une grosse dose de génie. Une autre façon de riffer et de groover.

Note donnée au disque :       
nicliot › samedi 8 juin 2013 - 20:22  message privé !

Découvert aujourd'hui. Ça me fait penser effectivement à Shellac mais également au premier album de Clutch, pour le côté burné malsain.

Note donnée au disque :