Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHelmet › Monochrome

Helmet › Monochrome

12 titres - 42:01 min

  • 1/ Swallowing Everything (3:54)
  • 2/ Brand New (4:11)
  • 3/ Bury Me (4:31)
  • 4/ Monochrome (3:50)
  • 5/ On Your Way Down (4:13)
  • 6/ Money Shot (3:14)
  • 7/ Gone (3:31)
  • 8/ Almost Out of Sight (4:17)
  • 9/ Howl (1:04)
  • 10/ 410 (3:47)
  • 11/ Goodbye (5:22)
  • 12/ 8 Seconds Guitar Riff (0:07)

enregistrement

USA, 6 mai 2006

line up

Page Hamilton (guitare, chant), Chris Traynor (guitare, basse), Jeremy Chatelain (basse), Mike Jost (batterie)

remarques

chronique

Styles
post-hardcore
rock
Styles personnels
alternatif ou ce qu'il en reste...

Le poids de la déception provoqué par "Size Matters" en 2004 était tellement lourd que la simple idée de devoir se replonger dans du Helmet nouvelle formule relève désormais de la corvée pure et simple. Pour se préserver de tout type de déconfiture, il y a deux manières d'aborder la chose ; soit de se dire qu'ils ne pourront pas faire pire - et, heureusement, c'est bel et bien le cas - soit se dire que, quoi qu'il arrive, ils ne pourront jamais faire mieux que ce qu'ils accomplirent durant leurs premières années - c'est également vrai, mais doit-on pour autant s'en réjouir ? "Monochrome", au line-up à nouveau reformaté (notez au passage que le Helmet qui tourne actuellement n'est même plus celui qui a enregistré ce disque ; c'est dire si le jeu des chaises musicales s'intensifie et à quel point l'équilibre du groupe est des plus instables), "Monochrome", disais-je, aurait pu faire un descent successeur de "Aftertaste". En tout cas plus que "Size Matters" dont l'ombre rôde encore malgré tout sur cette douzaine de nouveaux titres. La plage titre l'atteste ; les mélodies faciles qui n'ont pour seul objectif que de coller plus près au mainstream circulent encore et toujours dans les veines du Helmet seconde génération. Hamilton a beau avoir été repêché ce bon vieux Wharton Thiers qui officiait sur "Strap It On" et "Meantime", l'illusion ne dure qu'un temps. Le temps de quelques éclairs de lucidité sur des titres épars ("Swallowing Everyting", "Brand New", "Goodbye"). Alors oui, y en a pour dire que Helmet sans Hamilton, c'est pas du Helmet. N'empêche, le Helmet d'aujourd'hui se fait avec Hamilton, et c'est bien ce Helmet là qu'on ne reconnaît plus, perdu entre du mauvais Nirvana ("Gone") et la rémanence des défunts Therapy? Il serait peut-être temps de se dire aussi que Helmet sans John Stanier, c'est plus vraiment du Helmet. Et ça, dans les faits, ça se vérifie. Une conclusion s'impose : que la bête meurre ! Ou rendez-nous John Stanier...

note       Publiée le dimanche 22 juillet 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Monochrome".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Monochrome".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Monochrome".

torquemada › dimanche 22 juillet 2007 - 20:54  message privé !
Celui qui précède le dernier album : "Never Apologise, Never Explain". Les lapins, c'est "Shameless".
Aiwass › dimanche 22 juillet 2007 - 20:53  message privé !
L'album précédent à quoi ? Si c'est celui avec les lapins, il est vraiment pas terrible. (sinon Nurse & Infernal Love, ces deux là, surtout le deuxième, sont excellents)
torquemada › dimanche 22 juillet 2007 - 20:50  message privé !
...et Mojo un autre. Et l'album précédent est encore meilleur. Vas-y Poky, lâche-toi.
pokemonslaughter › dimanche 22 juillet 2007 - 20:47  message privé !
avatar
ouais et leur dernier album n'est pas mauvais du tout d'ailleurs ! (dommage que ce ne soit pas franchement gutsien gutsien car j'aurai bien tt chroniqué.) EDIT : ah merde twilight en avait chroniqué un !
torquemada › dimanche 22 juillet 2007 - 20:42  message privé !
Therapy ? ne sont pas du tout défunts.