Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArnaud RebotiniMusic Components › Vos commentaires

Arnaud Rebotini › Music Components

vos commentaires

résultats 1 à 17 sur un total de 17

Arnaud Rebotini - Music Components
Solvant › samedi 14 janvier 2012 - 18:04  message privé !

Un grand plaisir ce disque. (Chouette chro l'oiseau.)

Note donnée au disque :       
Arnaud Rebotini - Music Components
julius_manes › dimanche 2 octobre 2011 - 11:27  message privé !

Vu hier soir en live : je partage l'avis de Wotz.
Bien, mais sans plus...

Arnaud Rebotini - Music Components
Wotzenknecht › vendredi 9 septembre 2011 - 10:57  message privé !

Je retenterai, t'inquiète, le mot que je cherchais était : c'est tautologique

Arnaud Rebotini - Music Components
Raven › vendredi 9 septembre 2011 - 10:52  message privé !
avatar

Il rentre déjà bien dans les oreilles et la tête, c'est ce que j'ai aussi retenu... l'obsession nerd de la forme suffirait pas s'il était pas aussi doué, sinon il me suffirait d'écouter des démos avec les dites machines postées sur youtube par le quidam

Arnaud Rebotini - Music Components
Wotzenknecht › vendredi 9 septembre 2011 - 10:35  message privé !

Trop techno, en fait, pour moi qui déteste toute forme de musique électronique...

Arnaud Rebotini - Music Components
Wotzenknecht › vendredi 9 septembre 2011 - 10:34  message privé !

J'ai un peu de mal avec Rebotini, le côté nerd poussé jusqu'à la pochette justement moi ca ne me le fait pas, beaucoup de bouip-bouip pour, quoi, au final ? Je préfère ses mix finement ciselées en fait, on sent l'amoureux transi, mais ici justement il s'obsède de la forme, de l'effet, des courbes de la gonzesse et des résultantes d'une caresse sur la bécane... sans rentrer dans le lard, ou le coeur, ou ce quelque chose d'autre

Arnaud Rebotini - Music Components
born to gulo › vendredi 17 juin 2011 - 19:35  message privé !

(ça c'est de la chro)

Note donnée au disque :       
Arnaud Rebotini - Music Components
born to gulo › vendredi 17 juin 2011 - 19:30  message privé !

br00tol

Note donnée au disque :       
Arnaud Rebotini - Music Components
ericbaisons › vendredi 17 juin 2011 - 16:40  message privé !

black strobe j'avais pas gardé un souvenir imperissable, mais ça faut que je teste

Arnaud Rebotini - Music Components
sergent_BUCK › vendredi 17 juin 2011 - 15:23  message privé !
avatar

ha tiens c'est marrant, j'ai découvert ce disque (et ce type) y'a à peine 3 jours... et voilà que tombe une chro ! en tous cas, question sons vintage, le Rebotini se pose là... et avec une pochette pareille, je ne pouvais qu'adhérer : je me suis choppé un Korg "Mono/Poly" y'a pas longtemps (colonne du milieu, c'est le 2e en partant du bas ^^), et y'a pas à chier, ca envoie ces vieilles bébêtes !

Note donnée au disque :       
Arnaud Rebotini - Music Components
ericbaisons › vendredi 17 juin 2011 - 15:11  message privé !

pas dans une chro de Rav', ecoute le son des mots, les sens cachés, la dillettante esthétique

Arnaud Rebotini - Music Components
pyosisified › vendredi 17 juin 2011 - 14:10  message privé !

Michael Pollock et Gérard Klein ? Jackson et Yves plutôt non ?

Arnaud Rebotini - Music Components
(N°6) › vendredi 17 juin 2011 - 11:22  message privé !
avatar

Une tuerie indeed. Rebotini est immense, et pas seulement physiquement (faut voir le bestiau). En live c'est monstrueux, c'est pas un rigolo qui fait trois clics sur sur Imac, il travaille ses machines au corps. En plus paraît qu'il est adorablement gentil, mais moi les types d'un mètre quatre vingt dix et de 100 kilos qui ressemblent à Lemmy, je vais pas les faire chier quand ils sont en train de boire un cocktail.

Arnaud Rebotini - Music Components
Jean Rhume › vendredi 17 juin 2011 - 09:46  message privé !

Ah merde, c'est quoi le remote ?

Arnaud Rebotini - Music Components
Raven › vendredi 17 juin 2011 - 09:43  message privé !
avatar

(qui s'est d'ailleurs chargé du Remote, eheh)

Arnaud Rebotini - Music Components
Jean Rhume › vendredi 17 juin 2011 - 09:39  message privé !

Très bon album en effet, au sujet duquel je serais un chouïa moins dithyrambique mais chacun fait ce qu'il veut. A noter qu'il a été masterisé par l'incommensurable Moritz Von Oswald, ce qui participe sans doute de sa qualité sonore.