Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSpektr › Near death experience

Spektr › Near death experience

9 titres - 47:20 min

  • 1/ The violent stink of twitching terror
  • 2/ Astral descent
  • 3/ Climax
  • 4/ Phantom reality
  • 5/ Vizualization
  • 6/ Whatever the case may be...
  • 7/ Disturbing signal
  • 8/ Unio mystica
  • 9/ His mind ravaged, his memory shattered

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal expérimental

Remarqué après son premier album intitulé "No longer human senses" paru en 2004, Spektr, fort d'une signature avec le label anglais Candlelight, revient à la charge avec un second album du nom de "The near death experience". Souvent comparé à Blut Aus Nord, le groupe officie dans un black metal étrange et expérimental. Le son des guitares bien brouillon et saturé nous rappelle les racines résolument black metal du groupe tandis que certaines sonorités synthétiques et schémas complexes s'en détachent sans jamais jurer avec le reste. Le tour de force de cet album est bien ici: marier des éléments à priori étrangers au black metal à cet art noir. Le jeu de batterie est d'ailleurs en tout point remarquable de précision, de variété et d'inventivité. Le résultat est bien entendu complexe, ce qui confère à "The near death experience" une belle durée de vie, celui-ci s'écoute et se réécoute et soyez surs qu'à chaque fois, un élément différent vous intriguera. L'album comporte de nombreuses plages atmosphériques qui aèrent bien les pièces plus destablilisantes et purement metalliques. Cet opus possède assurément une atmosphère redoutable, hantée et glaciale, presque hors de ce monde peuplé d'humains. Ce second album du duo Spektr est en tout cas une réussite indéniable, qui possède une identité prononcée, qui est ambitieuse et talentueuse dans sa réalisation et qui n'a aucun problème à secouer la fourmilière comme on dit. Spektr a tout pour devenir un grand groupe, à moins qu'il ne le soit déjà.

note       Publiée le dimanche 24 septembre 2006

partagez 'Near death experience' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Near death experience"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Near death experience".

ajoutez une note sur : "Near death experience"

Note moyenne :        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Near death experience".

ajoutez un commentaire sur : "Near death experience"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Near death experience".

toxine › dimanche 1 juin 2008 - 12:08  message privé !
J'arrive pas à accrocher à toute cette école black ambient/indus, Darkspace m'a fait chier à mort.
empreznor › dimanche 1 juin 2008 - 12:02  message privé !
Darkspace, mon grand, Darkspace.
Zbider-Mane › dimanche 1 juin 2008 - 02:52  message privé !
Je n'écoute plus grand chose de nouveau dans le black depuis maintenant 2 ou 3 ans... Cet album en représente un peu la raison. 3 pauvres riffs déjà ré-ré-réentendus, une voix enregistrée sur un répondeur, des morceaux films et de BO passés au ralenti ou à l'envers le tout recouvert de grésillements pour faire "ambiant". Flippant ? Et bien non, même dans le noir et à 2h du mat, rien n'y fait... Malsain ? Heu, à peu près autant que le son de mon répondeur... Une vacuité conceptuelle et musicale vraiment flagrante et pourtant, c'est encensé un peu partout. Pour reprendre les termes de je ne sais plus trop qui, ras-le-bol de ces tapetteries ambiantes... Bon, c'est certainement pas pire que les 65245 groupes qui font du black metal/ambiant/indus mais bon, c'est pas vraiment rassurant. J'évite de noter parce-que bon, je reconnais que c'est peu être tout simplement pas ma came. Bon, je crois que je vais me passer un petit DMDS, là ou l'atmosphère et la tension ne résultent pas d'artifices de studio mais bien des compos, des riffs, de la voix, etc...
Sigur_Langföl › samedi 12 janvier 2008 - 22:44  message privé !
Quelqu'un à jeter une oreille sur Mescalyne, le petit dernier? Parce qu'autant Near Death Experience est bon autant Mescalyne élève le niveau de manière radicale. Une sorte de Ved Buens Ende industriel très très glauque et toxico... Affaire à suivre à mon avis, ces petits gars sont monstrueusement prometteurs... EDIT: d'ailleurs je baisse ma note pour celui-ci, il souffre trop de la présence du petit dernier.
Note donnée au disque :       
Pholus › lundi 27 août 2007 - 14:07  message privé !
Ma plus grosse (et unique) claque depuis The Codex Necro d'Anaal Nathrakh. Certainement un des albums le plus jouissif que j'ai pu écouter jusqu'à ce jour. Un Chef-d'oeuvre qui règne en maitre dans ma discothèque, tout simplement.
Note donnée au disque :