Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSpektr › Cypher

Spektr › Cypher

cd • 9 titres • 45:51 min

  • 1Hermetism01:22
  • 2Teratology09:39
  • 3The singularity08:14
  • 4Solitude01:40
  • 5Antimatter06:09
  • 6Solve et coagula02:42
  • 7Cypher11:15
  • 8Decorporation01:15
  • 9Le vitriol du philosophe03:35

enregistrement

Enregistré entre 2008 et 2010

line up

kl.K. (chant, batterie, programmation, samples), Hth (guitares, basse, chant, programmation, samples)

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
metal extrême
black metal
Styles personnels
claustrophobique

Spektr ne fait pas partie des groupes dont on parle le plus souvent. Niveau discrétion, il n'y a pas mieux. Le groupe français avait sorti 2 albums avant ce "Cypher" et malgré leurs qualités, on n'a pas trop entendu parler d'eux. Pourtant le duo ne manque pas d'intérêt. Spektr joue une musique ultra-claustrophobe, extrêmement noire, froide et mécanique, très portée sur les atmosphères, quasi-instrumentale (à part quelques parties de chant parlées et chuchotées). Leur troisième album continue là où le mini quatre-titres, "Mescalyne", nous avait laissé, à savoir une sorte de metal industriel à la croisée des chemins entre Axis Of Perdition, Thorns et Mayhem. On retrouve cette atmosphère complètement malade où on a vraiment l'impression de se balader dans un ancien asile désaffecté. En fait, avec ce Cypher, c'est un peu comme si on écoutait la BO d'un film de science-fiction avec beaucoup de parties distinctes, d'enchaînements et de styles musicaux mélangés (electro, metal, post-rock, jazz) le tout baignant dans une ambiance de crasse, de mort et de tension. Au début, on peut trouver la production un peu cheap, surtout au niveau de la boîte à rythmes (qui ne se veut pas du tout naturelle), mais au fil des écoutes, on comprend rapidement que cette production est là pour servir ces ambiances glaciales, ultra-agressives et écorchées. La musique est aussi plus accessible ou dirais-je plutôt moins complexe que par le passé. Cela joue beaucoup sur les répétitions (parfois un peu trop d'ailleurs) et cette atmosphère totalement délabrée et apocalyptique qui en ressort. Spektr ne fait rien comme les autres. Ils sont à la croisée des chemins entre indus, ambient et black metal, mais surtout ils proposent une musique d'une noirceur abyssale avec une bonne variation entre parties bien brutales typées black metal et les parties plus softs mais très mécaniques et ambient. Quand je vois cet album et le dernier de Mayhem, c'est là où je me rends vraiment compte que les norvégiens ont joué la facilité parce qu'ici, les parisiens de Spektr, sur leurs parties black metal, ressemblent aux ambiances et au style de Mayhem, mais ils vont chercher tellement plus loin et proposent un album bien plus riche et intéressant. L'album est très bien ficelé, j'aurais peut-être aimé une production un peu plus puissante, mais sur l'ensemble, ce "Cypher" est très convaincant. Voilà en tout cas une sortie très intéressante, originale et de qualité.

note       Publiée le mercredi 2 décembre 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cypher".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cypher".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cypher".

Jesuis › mercredi 2 décembre 2015 - 22:56  message privé !

Ben tu pourrais continuer dans ta lancée un nouvel extrait du nouveau vient de débarquer ^^

https://www.youtube.com/watch?v=vhJn16tFjPM