Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLugubrum › Heilige dwazen

Lugubrum › Heilige dwazen

6 titres - 45:37 min

  • 1.Holy Fools Embodied
  • 2.The Kiss on the Anus
  • 3.At the Base of Their Tail
  • 4.Though Chained
  • 5.We Slyly Sucked Stolen Bread
  • 6.On Anemone Meteorites

enregistrement

Enregistré au studio Lugubrum en Novembre et Décembre 2004

line up

Barditus (chant) Midgaard (guitare) Kundalingus (basse) Hiëronymus (guitare) Svein (batterie) Master Stain (basse) Bodhidharma (saxophone)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal déjanté

Et voilà, le gang de Lovendegem près de Gent a encore frappé avec son huitième album intitulé "Heilige Dwazen". Un album presque maudit puisqu'il aura fallu que Midgaard, fondateur du groupe crée son propre label afin de rendre ce disque disponible partout, prenant ainsi le relais de l'incapacité et de la fourberie de Blood Fire Death, label géré par Imperial du surcôté Krieg; en effet, ce dernier, après avoir sorti les deux dernières productions de son label (le Lugubrum et le split lp Necros Christos/Loss), n'a pas jugé bon ni d'envoyer des copies au groupe, ce qui est quand même fort, ni d'en assurer la promotion et la distribution. Bonne nouvelle donc que l'arrêt de Krieg, et par la force des choses de Blood Fire Death, on ne viendra pas pleurer sur leurs tombes, bon débarras. Passons à cet album maintenant. Deux constats s'imposent: premièrement, Lugubrum est toujours aussi déjanté et étrange et deuxièmement, c'est toujours aussi bon. Pour schématiser, on classifie toujours Lugubrum comme groupe de black metal mais en fait c'est plus par difficulté de classement tant ils pratiquent une musique dense, loin des conventions et inhabituelle. C'est encore plus vrai sur cet album, avec certains passages groovy voire jazzy, une intro bluesy et des structures qui semblent improvisées en salle de répétition. Exit le banjo présent sur "De vette cuecken", cependant, le saxophone est plus présent que sur ce dernier. Barditus est toujours aussi taré, avec quelques passages vocals très efficaces comme cette rage hallucinée sur la fin de "The kiss on the anus" ou les vocaux de pochtron proche d'un Urfaust sur "We slyly sucked stolen bread". Côté paroles, le groupe a opté cette fois ci pour un album entièrement composé en anglais, ce qui permet à tout un chacun de lire ces paroles déjantées, absurdes et qui n'ont rien à voir avec les thèmes habituellement abordés dans le black metal, et que dire si ce n'est que ça fait du bien. La musique de Lugubrum se fait encore plus difficile d'accès, le disque nécessite de nombreuses écoutes afin de l'apprivoisier, et encore certains le maudiront après deux fois. Lugubrum, soit on aime, soit on déteste, ca ne laisse pas indifférent, rien de formaté et c'est un plaisir de tous les jours. A mes yeux, c'est encore une réussite pour le groupe belge qui nous prépare encore des réjouissances futures, comme cet album en version vinyl, un album live enregistré à Amsterdam et le neuvième disque du groupe prévu pour 2007 et déjà intitulé "De Ware Hond". Une oeuvre complète probablement composée et enregistrée sous l'influence de substances hallucinogènes et alcoolisés, mélange de brutalité, de folie et de talent. Hailz Boersk Blek Metle!

note       Publiée le vendredi 7 avril 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Heilige dwazen".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heilige dwazen".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heilige dwazen".

Demonaz Vikernes › vendredi 4 mai 2018 - 23:51  message privé !

Encore une réussite pour Lugubrum. Un vrai brouillard dans les premières écoutes, mais il vaut le coup d'insister. Aucun titre à jeter, 5,5/6.

Note donnée au disque :       
Fryer › samedi 16 janvier 2010 - 11:06  message privé !

ouais outre les 3 premières on tombe de haut...

Note donnée au disque :       
michel rocard › samedi 16 janvier 2010 - 03:31  message privé !

Ouaip, je suis d'autant plus déçu que le dernier soit une véritable merde.

Fryer › lundi 11 janvier 2010 - 17:46  message privé !

ouh le con, jm'étais jamais trop attardé sur celui là et bien à tort. Saxo bien placé, rythmes quasi dansants (rare pour du bm ahah), ambiance poisseuse à souhait. Bref, encore une bonne baffe de la part de Lugubrum.

Note donnée au disque :       
The Gloth › dimanche 30 novembre 2008 - 21:45  message privé !

Premier album écouté, et qui m'a emballé tout de suite. J'adore ce son très "proche" et sans effets, on a vraiment l'impression que le groupe joue dans la pièce ; c'est encore plus fort sur "De Ware Hond". Et quelle voix !

Note donnée au disque :